Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

26 articles avec municipale 2020

L’immobilier ! Et ça continue encore et encore …

Publié le par les vicomtes de brageole

 

Selon Bouche de Baudroie, il parait que circuler à Sète ce n’est pas prêt de s’arranger. Il est même conseillé d’acheter une trottinette. Après les prévisions de l’entrée Est, c’est un secret pour personne …..

 

Il va falloir tenir compte de l’entrée Ouest.

 

Bouche de Baudroie exagère toujours, mais il n’y a pas de fumée sans feu …. Face au cimetière le Py avec vue sur la tombe de Georges Brassens et l’étang de Thau, les bâtisseurs nous cogitent entre 200 et 400 logements …..

 

Restons prudents, tant que les futurs candidats aux municipales, ou sète.fr, ou la presse locale ne confirment pas la nouvelle, on ne va pas s’en inquiéter !

 

Mais ça serait quand même bien que quelqu’un nous rassure : « niou ou fèque de niou » ?

 

Alors qui est ce qui va donner suite à cette grosse rumeur ?

 

Madame Véronique Calueba Rizzolo ? Monsieur François Commeinhes ? Monsieur Sébastien Denaja ? Monsieur Rudy Llanos ? Monsieur William Nicolas ? Monsieur Sébastien Pacull ?

Madame Myriam Roques ? …..

 

La suite dans un prochain billet

sete, immobilier,Véronique Calueba Rizzolo,François Commeinhes,Sébastien Denaja,Rudy Llanos,William Nicolas,Sébastien Pacull,Myriam Roques
bouche de baudroie de sète

 

Partager cet article

Repost0

Un Minuit Chrétien sur le canal royal de Sète ?

Publié le par le chargé des commissions

 

Arapète : Alors t’es allée faire les soldes ?

 

Mandroune : Non j’y vais jamais, tu ne crois pas que je vais acheter un maillot pour l’été prochain ! Déjà que mon mari ne veut pas que je porte des robes au-dessus du genou, si je lui dis que je vais acheter un maillot en solde il va me faire une vie … je te dis que ça.

 

Je l’entends déjà et pourquoi un maillot à la fin de l’été, et pourquoi un deux pièces, et patati et patata …..

 

Arapète : Mais qui te parle de maillots ? Je te parlais des soldes pour aller acheter un « trenche coate … »

 

Mandroune : Un trenche coate ? Tu veux dire un trench coat ? Une espèce de gabardine anglaise qui porte chaud ? Et pour quoi faire ?

 

Arapète : Pour aller à la messe de minuit le soir de noël ….

 

Mandroune : J’habite à deux couloirs de Saint Louis et tu veux que je me mette en trench coat pour aller à la messe ? Tu pars en brioche …. Hé bé si je me sape pour aller à la messe mon estampe de mari il va croire que je drague le curé (rire)

 

Arapète : Mais non t’es pas au courant, il parait que dans un groupe des facedeboucs qui sont soi-disant né à Sète y a eu un sondage qui tourne pour que le 24 Décembre le père Gérard Frioux nous fasse la messe de minuit sur le canal en face Prisunic.

 

Mandroune : Haaa c’est là où tu voulais en venir. Je me demandais qu’est-ce que t’allais me sortir ….

 

Alors là je t’arrête je le connais Gérard il n’a pas besoin des Facedeboucs ou de quelque santons touchés par la grâce pour organiser une messe … Ça c’est encore un coup politique, mon estampe de mari m’a dit que c’était du broumèche pour attirer les gobis. Il m’a même dit que si le Gobi c’était Gérard, je n’avais pas intérêt à aller choper la crève au bord du canal un soir de noël ??? Parce que lui il irait m’attendre chez Maryse et lulu.

Et si il m’attend chez Maryse et lulu un soir de noël, il va revenir « embriague morte » et ce n’est pas 13 desserts qu’il va voir c est 36 chandelles.

 

Arapète : Pourtant ton mari il est chrétien …. Je capte pas

 

Bien sûr qu’il est bon chrétien, mais il n’a pas les idées très catholiques …. Avant de poser le pied il sait ce qu’il y a dessous.

Regarde le carmel, en 2010 l’archevêque de Montpellier était venu célébrer une messe et hop le Carmel a été vendu aux promoteurs dans la foulée. Imagine que Gérard il nous fasse une messe sur le canal royal et hop …. On vend le canal à IGY Marina pour amarrer les « yotes » devant Prisunic, et on liquide l’église du quartier haut pour faire un studio pour DNA. Déjà qu’on a plus la cure, et son jardin, il manquerait plus qu’il nous bazarde le canal et l’église. J’attends de mourir pour écouter ma messe dans Saint Louis, il manquerait plus que je sois obligé d’aller à la corniche ou aux métairies, je rigolerais pas …. Ils n’ont pas fini que la nuit je leur tire les pieds.

 

Arapète : Arrête de paniquer …. Rigole un peu ! Tu le vois le petit sur un radeau dans le canal royal, entouré par le bœuf de Mèze et l’âne de Bessan …. Et les santons de facedebouc qui sont catholiques seulement aux enterrements, illuminés sur les bords des quais …. Et puis avec le petit il y aurait le chasseur de canard, le pécheur de daurade, le jouteur du quartier haut, le vigneron des métairies, la couturière de chez Roly, le docker, le marchand de tielles ….  

C’est pas un radeau qu’il lui faudrait, c’est le chalutier de Nocca …. Et puis ce n’est pas demain la veille que Fricou va nous prêter le bœuf de Mèze ! Quoi qu’avec l’agglopole Sète a son mot à dire …. François peut le lui réquisitionner !

 

Mandroune : Et pour l’âne, tu crois que Bessan va le lâcher comme ça ? Ce n’est pas la même agglo !

 

Arapète : Un coup de fil de François à Gilles le Maire d’Agde et hop l’âne est sur le canal royal …..

 

 

Mandroune : Ho ho ho …. Qu’est-ce ce tu fais jules, tu arrêtes de me pincer !

 

Jules (dit l’Estampe) : Qu’est ce je fais ? C’est 4 heures du matin, y a deux heures que tu cries non non non monsieur le curé, et que tu me tapes sur la tête …. Tu rêves ou quoi ? Qu’est-ce il t’a fait le curé

 

Mandroune : Ho jules … j’ai fait un cauchemar,  je me croyais à la noël sur un chalutier avec tous les chrétiens du dimanche en train d’écouter la messe de minuit ….

messe de minuit, noel, joel monnier, jesuisneasete,
messe de minuit sur le canal royal

 

(1) Tous les mots que vous ne comprenez pas sont expliqués dans le Sète à Dire de Raymond Coves illustré par Pierre François. Pour ceux qui n’existent pas posez vos questions en commentaire, nous répondons 24 h / 24 h. Ou alors adoptez un petit Sétois qui traduira. A Sète la négation est souvent affirmative …. Prenez en note.

Partager cet article

Repost0

Quand les Municipales s’invitent dans les restos ….

Publié le par les vicomtes de brageole

A chacun sa méthode ….

 

Mais qui est ce qui va payer l’addition ?

 

L’avenir nous le dira !

 

L'actualité politico-gastronomique vue et dessinée par Joël monnier  !

 

Pacull sébastien, rudy llanos, Roques, Ménard, PR, UDI, RN, Francois commeinhes,
le repas de béziers
Veronique Calueba-rizzolo, Sebastien Denaja,
l'addition c est pour qui ? envoyez la aux vicomtes !

 

 

Partager cet article

Repost0

Les Municipales et les boules carrées

Publié le par les vicomtes de brageole

Les Municipales et les boules carrées

 

La presse locale d’investigation politique n’est pas avare de qualificatif pour caricaturer la gauche de la gauche comme ils disent. C’est vrai qu’en l’absence de budget de communication la gauche sétoise n’a pas les médias dans la poche. La presse locale d’investigation politique oublie que la Gauche de la gauche comme ils disent, fait partie de la grande gauche qui gère démocratiquement les affaires de la Région Occitanie et du département de l’Hérault ….. La presse locale d’investigation politique devrait se pencher sur le sujet avant de conclure sur le « départ » ! On ne sait jamais.    

 

A droite c’est beaucoup mieux. Tout va très bien !

- François Commeinhes est en place pour un 4ème mandat,

- Son ancien premier Adjoint Rudy Llanos a officialisé sa candidature pour prendre sa place,

- William Nicolas le Suppléant du député Christophe Euzet (voir ci dessous) de la République de Macron est partant pour améliorer la qualité de vie des sétoises et des sétois.

- Et aujourd’hui la commission nationale d’investiture de la république de Macron vient de désigner José Cohen Aknine (voir ci dessous) pour ouvrir le débat avec François Commeinhes. Vont-ils parler de l’entrée est ? Vont-ils parler du côté sud de l’entrée est ?

 

4 Candidats pour 4 points cardinaux ça peut se faire !

 

A chacun son point cardinal et le tour est joué.

 

Mais cette partie de poker menteur pourrait se transformer en partie de boules carrées.

 

Les Vicomtes de Brageole sont volontaires pour arbitrer la partie.

 

Et puis et puis il y a l’inattendu ! qui sait ?

 

Laissons tourner le temps politique, de toute manière pour la finale il n’en restera que deux ….. ou trois.

 

joël Monnier, municipales, boules carrées, sete,
Concours de boules carrées pour les municipales

 

Partager cet article

Repost0

L’inattendu s’explique sur l’état de nos rues et chemins  …

Publié le par l'inattendu

sete, chemin, rue, place publique, voirie,
attention nid de poule

Pendant que Monsieur Le Maire est en marche vers La République des droites et gauches humanistes, nous, nous avons fait un bout de chemin avec l’inattendu qui s’invitera régulièrement dans le débat des municipales de 2020.

 

Chemin faisant zigzaguant entre ornières et nid de poule ….

 Il nous a donné son point de vue sur le débat qui fait la une des médias :

Soit les crédits alloués depuis 2016 à la requalification de nos rues et chemins et plus particulièrement sur «les réponses chiffrées de la majorité aux critiques de l’opposition municipale»   

 La commune  obligeamment  relayée, sans autre analyse, par la presse,  considère le linéaire des voies de circulation comme critère d’appréciation des efforts budgétaires.

 C’est  surprenant  car qui peut croire qu’un km de l’avenue Victor Hugo équivaut, en terme de prix de revient, à 1km d’un chemin de St Clair ?

 La surface (et la nature  du revêtement)  communément utilisée, dans les marchés de travaux  est d’évidence  beaucoup plus pertinente.

 D’ailleurs la commune y avait initialement eut recours ; 

Chacun se souvient des éphémères panneaux affichant alors, une surface traitée de 20 000 m2, ce à quoi l’opposition avait, sobrement, fait remarquer que cela ne représentait qu’un dérisoire 2% de la superficie à traiter.

La commune faute de ne plus pouvoir masquer la réalité n’a trouvé d’autres subterfuge que de changer d’instrument de mesure et préfère parler :

« Des budgets en forte hausse chaque année depuis 2016».

Mais sur la période  2016/2018 

 Le budget moyen annuel de 3,2 M€ n’a permis en fait que la réfection de 3,2km par an.

A ce rythme-là, il faudra 72 ans pour rénover l’ensemble des 230 km que compte notre réseau soit 12 mandats d’un Maire.

Ce n’est pas tout à fait un excès de vitesse,

Et après 18 ans de sur place c’est plus qu’un coup d’accélérateur dont on a besoin. C’est une vitesse de croisière plus soutenue. .

 

Sur  les exercices 2019 /2020 c’est plus flou :

Rien ne distingue les crédits inscrits  sur 2019 (9M€) et le montant d’un marché (5,8M€) qui devrait être attribué   « bientôt. »

Rien n’indique  si son montant sera inclus dans les crédits ouverts pour 2019, s’il devra, pour tout ou partie, faire l’objet d’une inscription supplémentaire sur l’exercice ou être porté au budget 2020.

 

A ces imprécisions s’ajoutent  des contradictions.

Monsieur le Maire dans un courrier du 10 avril 2019, indiquait que «le budget alloué à la voirie au budget primitif 2019 est de 5,5M€». Et que plus de 2km ont d’ores et déjà été traités.

 Deux mois plus tard il n’y a plus qu’1 km de réalisé et le budget prévisionnel a presque doublé (9M€). 

 

« Les vicomtes de brageole se sont laissé dire que le second km avait été réalisé sur Balaruc pour desservir le futur Multiplex …. »

 

Même si complaisamment on considère que la totalité du budget de 9M€ pourrait être réalisé sur l’exercice 2019, ce qui est fort peu probable, il faudrait malgré tout de même 48 ans pour tout réhabiliter et si on ne retient que les 5,8 M€ du prochain marché, la durée du cycle serait de  54ans.

 

Sièm pas arribat !

 

L’inattendu juin 2019

Partager cet article

Repost0

Toute ressemblance avec des personnes susceptibles de se présenter aux élections municipales 2020 ne serait que pure coïncidence

Publié le par les vicomtes de brageole

pont sadi carnot, sete, sondage,municipale 2020
photo office du tourisme sete

 

Et si on le baptisait ce pont italien

 

Nous avons décidé de participer à la recherche d’un nom pour le nouveau pont qui a été installé à la place du « Sadi Carnot ».

 

Quoi de mieux qu’un sondage BVA (Brageole Vicomte Association) pour aider Carole Delga la Présidente de la Région Occitanie à trouver une identité à ce passage obligé pour traverser Sète au 21ème Siècle

 

Toute ressemblance avec des personnes susceptibles de se présenter aux élections municipales 2020 ne serait que pure coïncidence

 

Véronique Caluéba Rizzolo

Santo Géronimo Casério

Christian Dalmon

François Commeinhes

Sébastien Denaja

Rudy Llanos

Myriam Roques

cool

Cliquez pour participer au sondage

Partager cet article

Repost0

La fontaine de Robert Combas remise en eau

Publié le par les vicomtes de brageole SDF

sete, robert combas,
la fontaine Robert Combas

 

On ne va pas s’en gargariser mais ….

 

Notre action a été payante, l’eau est revenue à la fontaine de Robert Combas.

 

Ce n’est pas l’histoire de Manon des Sources mais c est tout comme. Au lieu de faire pousser des œillets, l’eau de la fontaine Robert Combas peut faire pousser des voix ..

pour la voir couler cliquez sur la fontaine de Robert Combas

 

 

 

Partager cet article

Repost0

A Sète comment pêcher le Gobi (1)

Publié le par les vicomtes pêcheurs

sete a dire, raymond coves, pierre françois,
le gobi de Sète

"Quand nous allons à la pêche au Gobi (1), pour les appâter rien de mieux que d'accrocher à l'hameçon le journal local du jour."   

 

Gobi, avale bouchon,;attrape mouche, Raymond coves,, Pierre François
le gobie de mer

 

 

(1) Extrait du Sète A Dire de Raymond Coves illustré par Pierre François – GOBI : traduction pour les nouveaux Sétois que nous saluons au passage et qui ne parle pas encore notre langue. Le Gobi (de l’occitan gòbi : goujon) (accent très tonique sur le Go) Le Gobi est un poisson très commun, pêché un peu partout : étang, canal, mer …, pourvu de joues proéminentes et qui, hors de l’eau, meurt en ouvrant et refermant sa grosse bouche. Par extension, on appelle Gobi, quelqu’un qui reste bouche bée à l’annonce d’une nouvelle : « oh, regarde-moi le, cette figure de gobi ! » Quelqu’un de crédule, qui gobe tout. On peut également traiter ce dernier d’avale mouche. (…..) 

Partager cet article

Repost0

550000 € pour une yourte mongole provisoire !

Publié le par Le Reporter Sans Figure

Sète, Brassens, yourte mongole, François Commeinhes, Pont de Gènes, italie,
Salle Georges Brassens en voie de disparation

550000 € hors coût de démolition, pour une yourte mongole provisoire sur le plan du Mas Coulet en remplacement  de la salle Georges Brassens situé au-dessus du Marché de Sète !

 

Nous avons essayé d’en savoir plus sur la destruction de la salle Georges Brassens de Sète.

 

Notre Reporter Sans Figure a pris l’avis de 3 personnalités impliquées dans la vie politique sétoise.

 

Le premier avis est celui de Monsieur le Maire de Sète qui a décidé unilatéralement cette démolition et ce déménagement. Ça n’a pas été très difficile, pas besoin de prendre rendez nous avons pris connaissance de sa position sur le Midi Libre comme à son habitude.

sete, Gerges Brassens, François Commeinhes
Article Midi Libre

 

Le Maire de Sète nous la joue scénario catastrophe :

 

Il appui sur le caractère non conforme de la salle, notamment en matière de risque incendie car elle se trouve au-dessus d’un parking et des halles pour les parisiens (c’est-à-dire le Marché pour les Sétoises et les Sétois)

 

« Je ne veux pas qu’il se passe un Gènes ou un Marseille dit-il en faisant référence à l’écroulement du pont de Gènes et à l’effondrement d’un immeuble à Marseille. »

 

Remarque des VdB : Ouf nous sommes sauvés ! Les joueurs de loto, les membres d’associations, et les conseillers municipaux ont eu de la chance. Les commerçants, les clients, et les utilisateurs du parking ne peuvent pas en dire autant : le marché sera toujours là et le parking aussi …. En attendant il va falloir chercher et trouver les non conformités …. Et se préserver de cette future catastrophe

 

Le deuxième avis a été demandé à la Mandroune, cousine de bouche de baudroie et bien connue pour être spécialisée dans les bruits de couloir.

 

La remarque a été brève « il s’agissait pour elle de donner un bol d’air et une large vue aux futurs immeubles de la rue Jean Jaurès, derrière la salle Brassens  …. » elle n’a pas voulu en dire davantage.

 

Remarque des VdB : Si c’était vrai, l’objectif de la démolition ne manquerait pas d’air.

 

La troisième personne qui a bien voulu répondre a été l’Arapète, vieille sétoise accrochée à sa ville comme sur un rocher. L’Arapète est spécialisée en réflexion en tout genre, et comme elle ne fume pas, au bureau de tabac du coin on dit même qu’elle est grincheuse.

sete, Georges Brassens, François Commeinhes
Arapète des rochers

 

« Arapète voudrait bien se ranger derrière l’avis de François Commeinhes, à condition qu’il lui montre le rapport de l’expert qui a soulevé la non-conformité et l’extrême urgence de la démolition ainsi que le rapport de l’expert qui a évalué le cout de la mise aux normes et le cout d’une construction provisoire et ensuite d’une construction définitive …. Elle rajoute en souriant, j’aimerais bien connaitre aussi combien coute la location de salle pour tenir le Conseil Municipal ? « 

 

Remarque des VdB : Pragmatique l’Arapète.

Partager cet article

Repost0

Il faut sauver la Fontaine de Robert Combas !

Publié le par les vicomtes de brageole

sete, Robert Combas, jules moch, yves marchand, henry Dumas,
fontaine Robert Combas

Lettre à Robert

Mon cher Robert

Tu permets qu’on t’appelle Robert. Nous avons appris par la presse locale que le Maire de Sète voulait déménager la Fontaine qui porte ton nom.

Pour l’instant il n’a pas dit ou mais il a dit pourquoi.

Il veut mettre la salle George Brassens notre salle à la place de ta Fontaine, notre fontaine en quelque sorte.

Ta Fontaine a déjà eu à faire à un nettoyage culturel avec un K comme Karcher mais pas avec un D comme déménagement.

En 2009 après un semblant de colère confirmé par Midi Libre donc c'est vrai, il voulait sauver ta Fontaine. Et puis le Karcher est passé, la colère aussi, l’eau ne coule plus et la Fontaine est toujours là, un brin lustré par les S.D.F qui la font vivre …..

sete, robert Combas, fontaine,
La Colère sur MIdi LIbre aout 2009
sete, fontaine, roàbert Combas
Photo Midi Libre

Cette année pour les vœux aux personnalités et tutti quanti il a sorti sa bulle, sa « pachacade »(1)  il prévoit de démolir la salle Brassens chère à nos associations et à nos séniors, pour faire des places de parking et il projette de la reconstruire sur la place Jules Moch à côté de la médiathèque à la place des places de parking.

Encore un tour de passe-passe.

A Sète on dit «té  il nous refait le coup de la patinoire, du multiplex et du parking sous le mole Saint Louis»

A tous les coups cher Robert, il a  oublié sa colère sur ta Fontaine.  Il a même oublié ce n’est pas très important pour lui, Yves Marchand et Henry Dumas ….   Quand il est en campagne il oublie tout et il promet beaucoup ....

Ce n’est que le lendemain qu’il s’en est rendu compte. Quelqu’un a dû le lui souffler dans l’oreille « t’as encore oublié la Fontaine de Robert Combas »

Comme il tombe  toujours sur ses pattes comme les chats, pas les chats de Georges ni le tien, il a déclaré que la fontaine ne posait pas problème car tu lui avais demandé il y a quelque temps de la déplacer.  Quand même Robert, nous y tenons à ta Fontaine, les SDF aussi, tu aurais pu nous en parler. Ou alors il est en train encore une fois de nous « embarquer »(1).

Sète, Robert combas
le chat de Robert Combas

Sous couvert des Bâtiments de France il s’est même organisé une porte de sortie pour le cas ou son projet ne serait pas accepté par la population.

Restons sur les faits. Si toute fois ta Fontaine devenait sans domicile fixe, ou si tu n’étais pas d’accord sur son futur hébergement, tu peux  compter sur nous, nous avons déjà prévu son nouvel emplacement.

Nous savons que tu aimes beaucoup le Quartier Haut, nous pouvons te proposer de la poser à la place de la fontaine publique dans la petite descente qui va vers le café social et la place de l’hospitalet. A cet endroit elle aura comme elle le mérite l’eau courante car aujourd’hui elle a de l’eau quand il pleut.  Nous pourrions faire d’une pierre deux coups, on pourrait nommer cette descente « la rampe de la fontaine de Robert Combas » je t’assure que tous les habitants du quartier seraient honorés, les vicomtes de brageole en premier (puisque c’est notre projet) et tu aurais chaque année les jouteurs de la Jeune Lance Sétoise qui te ferais un défilé avec hautbois tambours et groupe musical.

sete, quartier haut, fontaine publique
la fontaine du quartier haut

Voilà Robert tout est dit, « désinquiète toi »(1), nous restons vigilants, on ne va pas se faire prendre pour des « abistits » (1)

 

Très amicalement

Les vicomtes de brageole

(1) Tous ces mots sont expliqués dans le Sète à Dire de Raymond Coves illustré par Pierre François. Si vous ne les comprenez pas posez vos questions en commentaire, nous répondons 24 h / 24 h. Ou alors adoptez un petit Sétois qui traduira.

Partager cet article

Repost0

<< < 1 2 3 > >>