Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

musique

Sète ! La Saint Louis se termine, une bonne occasion pour aller au Baratcho voir l'expochette de René ....

Publié le par vicomtedebrageole

Jazz, blues, et René !

sete,baratcho,rene fornes,jazz,blues,setrange

 

 sete,baratcho,rene fornes,jazz,blues,setrange sete,baratcho,rene fornes,jazz,blues,setrange

 

ça sera aussi l'occasion de poser les question

 sur le n° 1 du Sètrange

 

sete,baratcho,rene fornes,jazz,blues,setrange

 

Partager cet article
Repost0

Dans la Série PUB : "Fêtez la Musique" à Sète avec Jenny Ligth le 21 juin à 19 heures chez Maryse et Lulu

Publié le par vicomtedebrageole

Pour un évènement !

ça c'est un évènement !

Jenny Light chez Maryse et Lulu

 

sete,jenny light,maryse et lulu,fete musique

 

Partager cet article
Repost0

Les écrans du Languedoc de Balaruc les Bains

Publié le par vicomtedebrageole

Soirée Spéciale GEORGES BRASSENS

18H30 LE REGARD DE GEORGES BRASSENS

21H BREL, BRASSENS, FERRE,

TROIS HOMMES SUR LA PHOTO

BALARUC-LES-BAINS

MAISON DU PEUPLE le Vendredi 6 Avril 2012

RENCONTRES AVEC LE CINÉMA EN REGION

QUARTIER DES USINES - ENTRÉE GRATUITE

les écrans du languedoc soirée Brassens 1.pdf

les ecrans du languedoc soirée brassens 2.pdf 

Partager cet article
Repost0

PUB ! Au Baratcho à Sète cette semaine expochette de ......

Publié le par vicomtedebrageole

Oui je sais vous allez dire encore le Baratcho ! désolé nous avions traité pour 3 parutions et puis Pascale Gregogna, on ne peut pas la sauter. Enfin sauter n'est pas le bon mot, disons l'ignorer. C'est plus de circonstance.

sete,baratcho,pascale gregogna

sete,baratcho,pascale gregogna sete,baratcho,pascale gregogna sete,baratcho,pascale gregogna

sete,baratcho,pascale gregogna sete,baratcho,pascale gregogna sete,baratcho,pascale gregogna

 (Comme d'hab ! cliquez dessus le poster est gratos)

 

 

Partager cet article
Repost0

PUB ! Au Baratcho à Sète cette semaine expochette de ......

Publié le par vicomtedebrageole

Pat "le stone" le frère du célèbre pepette !

voici quelques photos

 (cliquez dessus pour le poster gratuit)

sete,baratcho,expochette,pat le stone,pepette  sete,baratcho,expochette,pat le stone,pepette  sete,baratcho,expochette,pat le stone,pepette

Si vous ne savez pas ou se trouve le Baratcho cherchez le !

indice : 18 Quai Rhin et D....E à Sète

 

 

 

Partager cet article
Repost0

ho Georges si tu revenais .......à Sète

Publié le par vicomtedebrageole

Détrompez vous, c est du Grand Georges que nous parlons, de Georges Brassens pardi !

Cette année il a eu droit à tout :

- tous les jours un mot chez notre hébergeur préféré !

- une saint louis offerte par Monsieur François Commeinhes Maire UMP de Sète !

- une allée en béton jusqu'à devant sa tombe (le béton c'est courant à Sète) !

- un truc minable pour le gratin, un truc qui avait la prétention d'être un feu .... ou je ne sais quoi !

- et même un numéro spécial ...... de Midi Libre notre hébergeur préféré.

- et vas y que je te lèche, et vas y que je te lèche .....

Et pourtant si l'on se rapporte à cet article que nous avons relevé dans un programme d'une Saint Louis d'Antan, tu ne le méritais pas, toi le gorille joueur de mandoline !!!!!

Pour en savoir plus, dans la série les vieux papiers,

Clic clic sur l'article.

 sete,brassens georges,gorille,saint louis 2011

sete,brassens georges,gorille,saint louis 2011

 

Partager cet article
Repost0

Une opposition sétoise offensive et jazzique !

Publié le par vicomtedebrageole

Ce matin sous la pendule du marché Mandroune et Arapète parlaient de la soirée des vœux de l'opposition.

Arapète "alors c était bien ?"

Madroune "sûrement ! c'était bien, chacun avait apporté son plat, une véritable auberge espagnole"

Arapète "vous n'avez pas fait que manger ! qu'est ce qui s est dit ?"

Mandroune " tout va bien à Sète ...... clic clic ! mieux que ça y a pas"

Arapète "et après ?"

Mandroune "et après Janine Léger nous a chanté quatre standards du jazz pendant l'apéro"

Arapète "ha bon elle chante Janine ?"

Mandroune "bien sur qu'elle chante Janine, et en plus elle chante bien"

Arapète "hé bè alors on pourrait faire un conseil municipal en musique, avec l'opposition qui chante, et la majorité qui joue du pipeau et du cornet à pistons"

cornet à pistons cornopean.jpg

Partager cet article
Repost0

6° Episode de Sète et les chichois de l'été ! Bouillon de Culture à la Sétoise

Publié le par vicomtedebrageole

Dans le 5° épisode des chichois de l'été nous avons abordé la souffrance muette de l'anchois, et vous amis lecteurs, avez dérivé vers un bouillon de culture.

En abordant les débords municipaux sur la culture, les traditions, et notre folklore ! peut être que ce billet se terminera en soupe de requins.

Tout d'abord, avec 32049 spectateurs les voix vives de Maïté Vales Bled talonnent les créations d'emplois de Christine Lagarde (36000) et font mieux que le lundi de la Saint Louis à 17 h .... en nombre de spectateurs (hors télévision) !

voix vives presse 2010 008.jpgvoix vives presse 2010 009.jpg

Ensuite, la salle des joutes qui sert de décoration dans le couloir du premier étage de la Maire ! Curieuse exposition, Drôle de tradition, et quel manque de respect .......... pour la culture sétoise. (c'est le journal local qui répond à la place de Monsieur Le Maire)

musee paul valery salle des joutes 001.jpg

A moins que ..... les joutes retournent au Musée Paul Valéry si l'on considère que le panneau de la grille d'entrée est d'actualité !

Musee paul valery DSC03311.JPG

Après il y a le MIAM .... et le glouglou, nous entendons dire par-ci par-là que son fonctionnement actuel est remis en question .... (trop cher, c'est la Mandroune qui nous l'a dit)

Et l'ex-école Victor Hugo qui abrite Tchouche et qui ne loge pas Carlouche ? C'est pour quand cette grande maison de l'abri-culture du quai des moulins annoncée pendant la campagne des municipales ?

Et le feuilleton de l'année ? celui que l'on peut suivre sur la page locale du Midi Libre, (notre hébergeur préféré) Il parait qu'une maison de retraite sétoise recherche un traducteur qui parle le Mercrossois. (CDD pour le début, CDI si 36 épisodes supplémentaires.)

Et nos écrivains Sétois ? (enfin presque sétois)  ne les oublions pas !

Gaston Macone

Chronique d'un siècle tome 2.jpg
Jean Jacques Gény et 24 co-auteurs
sete au coeur des mots et des couleurs.jpg
Bretzel Desète
bretzel de sete Mes chers sétois.jpg
Renée Biascamano
Le quartier haut des années 50.jpg

 Et la Saint Louis ? dans un cadre tellement aseptisé, qu'un sétois n'y retrouverait pas ses racines. (principe de précaution ou engrenage de la médiatisation)

Saint Louis Avant

Saint Louis 1900 000_001[2].jpg

Le cadre Aujourd'hui

Saint Louis 2010 IMG_0202.JPG
Allez nous vous souhaitons un bon appétit pour ce bouillon de culture
N'oubliez pas pour agrandir un article ou un photo cliquez dessus
Partager cet article
Repost0

LA culture Qu'es aquo ?

Publié le par vicomtedebrageole

Par Honorine Causette

Quand un vicomte, récemment (il y a quelques mois…), me demandait au bistrot ce que je pensais du futur festival Voix vives qui doit voir le jour à Sète cette année, je lui ai dit que ce qui se faisait à Lodève précédemment était vraiment très alléchant, que chaque programmation me donnait envie d’y aller et qu’on ne pouvait rien en dire de mal. Rien.

 “Ce que ça coûte ?” Ah, oui… ce que ça coûte… “Et pour qui ?”… “Oui, bon, d’accord” je lui ai dit, “mais ça c’est une autre histoire… c’est l’histoire de LA culture, du politique qui fait son marché dans le marketing de LA culture… et ça c’est un peu long comme histoire”.

Alors le vicomte m’a dit : “t’es pas Honorine Causette des Vicomtes de Brageoles pour rien. Ecris-là, l’histoire. On a un blog : on la mettra dedans.”

La culture est un mot nouveau, en fait. Enfin, LA culture. Toutes les collectivités locales ont désormais leur politique culturelle, essentiellement faite de festivals et de soutiens à quelques initiatives portées par des artistes du cru. Avant, il n’y a pas si longtemps, LA culture n’existait pas. On parlait d’éducation du peuple, d’éducation populaire, d’émancipation collective des individus ; puis on a parlé d’animation socioculturelle parce que “éducation”, “peuple”, c’était un peu gros comme mots et vachement ambitieux comme projet ; puis le “socio” a sauté, cela faisait pouilleux un peu, on a gardé “animation culturelle” ; puis animation ça a fait plouc aussi… et, pouf (je résume), au tournant des années 80, c’est devenu LA culture. A laquelle il ne fallait pas toucher, sinon on devenait aussi ploucs que le socioculturel d’antan. Voire pire, réac, de droite… que dis-je… crypto-fasciste, même. L’horreur.

 Alors on n’a plus rien dit. On a fait le dos rond et on n’a plus osé rien dire quand tout, et avec n’importe quoi, est devenu “culture” pourvu qu’un artiste “accrédité” signe l’oeuvre en dessous, en la vendant au prix fort, c’est beaucoup plus crédible. Le politique (au sens pas noble du terme) a compris son intérêt dans l’affaire. Fallait, pour faire “branché”, ouvert aux nobles idéaux, et développer une “image attractive”, s’intéresser à LA culture. Pas celle qui faisait le miel de tous ces centres sociaux, maisons des jeunes, foyers ruraux, etc., tout au long des mois et des années, pas celle qui avait pour but cette émancipation de tous par l’apprentissage d’une vie collective au travers de pratiques sportives et culturelles.

 Non, LA culture.

 LA culture indépassable. Celle qui élève l’âme… Si on y accède. Si on n’y accède pas, il reste toujours TF1. Et alors la culture est devenu un mot “chiant”. Tout était culture et plus rien ne l’était, on était perdu, on ne savait plus où aller. Y en a qui sont restés devant TF1, du coup. Beaucoup. D’autres qui sont allés de festivals en festivals s’élever l’âme, pour un plaisir personnel qui n’avait plus grand chose de collectif. Et d’autres ont décidé d’en faire à leur tour, de LA culture, parce qu’y a pas de raison, non plus... Mais, en devenant un mot chiant, LA culture est devenue un enjeu. De pouvoir et d’argent.

Ça ne regardait plus vraiment le populo, cette affaire : ça c’est magouillé entre professionnels de la profession, politiques locaux, ministère concerné, artistes et “médiateurs culturels” de tous ordres. Une affaire de subventions qui tombent là où ailleurs, suivant le vent qu’il fait et la mode du moment. Une affaire de “marketing”.

LA culture, ça a commencé à faire joli. Un peu comme de l’éclairage sur un bâtiment public : LA culture en décor, ça fait venir le visiteur et c’est bon pour le commerce, ça donne une bonne “image”. Une image…

De temps en temps, quelques-uns ont dit : “et le public ?”. Ben oui… entre temps, avec la mise à mort de l’éducation populaire, le peuple était devenu “public”. Assez restreint, faut bien le dire, question de moyens et de désir aussi… Pourquoi aller découvrir ce que l’on ne connaît pas quand on n’a pas créé de désir ? Mais bon, c’est une autre question, ça… Bref : en devenant un gros mot incontournable, LA culture est restée le privilège de quelques-uns. Quand, dans les maisons des parents des années 60 et 70, il était bon d’avoir quelques dizaines de livres dans une petite bibliothèque, il n’en restait plus qu’une vingtaine dans les années 80. Et les parents d’aujourd’hui… ben, dans le meilleur des cas, ils ont une jolie télé et disent à leurs enfants : “c’est pas la peine que tu le lises, ils en ont fait un film”. Voilà. Soit on se satisfait de ça et on se dit que l’essentiel c’est que nos salles de théâtre soient remplies, soit on garde au cœur ce désir de l’émancipation du peuple, d’une éducation culturelle qui est aussi une éducation politique et on est bien dans la merde, isolé et souvent malheureux.

Malheureuse en l’occurrence.

Voilà, cher Vicomte, un peu tardivement, cette triste petite histoire et croyez-moi toujours votre fidèle Honorine Causette.

theatre de la mer.jpg
Sète "le théatre de la Mer"
Partager cet article
Repost0

Le chanteur Jean Ferrat est décédé samedi en Ardèche à l'âge de 79 ans

Publié le par vicomtedebrageole

Publié dans Actualités, Blog, Livre, Musique

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 > >>