Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

actualites

Le jeu de « 1 erreur » …

Publié le par les vicomtes de brageole

Jouez avec nous au jeu de 1 erreur et gagnez un mois

de stationnement sous l’esplanade Aristide Briand.

raspoutine, poutine, joel monnier, mireille toussaint, sete, ukraine, russie,
Ras-Poutine par joël Monnier

 

Partager cet article
Repost0

L'avis du Schtroumpf grognon...

Publié le par Dessins Miss Lilou

Partager cet article
Repost1

Le parking Aristide Briand selon bouche de baudroie

Publié le par les vicomtes de brageole

Devant le marché ce matin ...

Arapète : Ho comment vas-tu ça fait des mois que je te vois pas

Mandroune : Tu sais l’hiver je fais comme les tortues je reste dans ma coquille.

Arapète : T’en fais une belle de tortue je te dis que ça.

Mandroune : Et toi comment vas-tu ?

Arapète : Ecoute, je vais au marché tous les jours sauf le mercredi car y a trop de monde et avec le covid je fais toujours attention. Par contre le samedi je vais à la manif !

Mandroune : A la manif ? Quelle manif ?

Arapète : Hé bé celle du « parkinge » de l’esplanade centrale, pour sauver les arbres, le kiosque et le puit …..

Mandroune : Encore ce « parkinge » mais t’es pas au courant ?

Arapète : Au courant de quoi ?

Mandroune : Au courant que « ne le répète pas au moins » tu sais la cousine de mon voisin qu’on appelle  « la midinette » ! Celle qui travaille à la commune, elle a rencontré mon amie « bouche de baudroie » et tu sais ce qu’elle lui a dit ?

Arapète : Non accouche ne me fait pas mijoter !

Mandroune : Elle lui a dit « ne le répète pas au moins ? »

Arapète : Mais non tu me connais quand même ?

Mandroune : Elle lui a dit qu’elle avait entendu dire dans les couloirs que le « parkinge » hé bé le Maire il n’a pas envie de le faire maintenant. Il verra de le faire après, si le « bondieu veut » …. Et tu sais que en politique quand on dit après c’est pas demain la veille.

Arapète : Mais pourquoi il laisse faire les manifestations, les pétitions et tutti quanti ?

Mandroune : il parait que ça lui permet de tâter le terrain et puis ça lui sert de sondage pour plus tard.

Arapète : Si ta « bouche de baudroie » pouvait avoir raison, ça m’éviterait de manifester le samedi et je pourrais faire mon repassage parce que mon fils le « gommeux » il en fini pas de roumèguer. Et ma chemise est pas prête, et ma cravate, et mon pantalon ….

Enfin que le « bondieu t’entende » !

Mandroune : Tu sais bouche de baudroie elle a une grande bouche mais aussi des bonnes oreilles de dauphin…. Aller à plus y a le car qui arrive, je re-monte au quartier haut … bisesss

 

Tous les mots que vous ne comprenez pas sont expliqués dans le Sète à Dire de Raymond Coves illustré par Pierre François.

Pour ceux qui n’existent pas posez vos questions en commentaire, nous répondons 24 h / 24 h. Ou alors adoptez un petit Sétois qui traduira.

A Sète la négation est souvent affirmative ….

Vous pouvez page accueil cliquer sur « le parlé sétois »

Prenez en note.

sete, parking, place aristide briand, commeinhes, bancs publics, joel monnier
"remets-le là où il était ! finalement ça m'arrange !"

 

Partager cet article
Repost0

brève du comptoir des vicomtes …

Publié le par les vicomtes de brageole

Sur le pouvoir d’achat

Après la baguette à 29 centimes,

bientôt la pipe à 1 € ….

promotion

 

Partager cet article
Repost0

hommage à Pierô

Publié le par les vicomtes de brageole

"Rétro"

Partager cet article
Repost0

La sétoise Miquela Stenta ...

Publié le par les vicomtes de brageole

miquel stenta, dis leur

 

Partager cet article
Repost0

Le poids du monde est à Sète ...

Publié le par les vicomtes de brageole

« Responsable de tout y compris des erreurs des autres »

sete, joel monnier, Tribunal, impots, sondage, parking, paillote,
le poids du monde

Tous les mots que vous ne comprenez pas sont expliqués dans le Sète à Dire de Raymond Coves illustré par Pierre François. Pour ceux qui n’existent pas posez vos questions en commentaire, nous répondons 24 h / 24 h. Ou alors adoptez un petit Sétois qui traduira.

A Sète la négation est souvent affirmative ….

Vous pouvez sur page accueil cliquer sur « le parlé sétois »

Prenez en note.

Partager cet article
Repost0

Disponible en librairie « Bassin de thau une histoire coopérative »

Publié le par les vicomtes de brageole

Disponible en librairie « Bassin de thau une histoire coopérative »

Elle est la plus importante coopérative conchylicole de France en nombre d’adhérents. Elle a eu cinquante ans en 2019. La coopérative des Cinq Ports (Marseillan, Mèze, Loupian, Bouzigues et Sète) permet d’acquérir à moindre coût des tables d’élevage d’huîtres et de moules sur la lagune de Thau, moyennant le versement à la coopérative d’un capital échelonné mensuellement sur plusieurs années. Ce capital est remboursé au moment de la cessation d’activité ou du départ en retraite. Les tables reviennent à la coopérative, favorisant ainsi l’installation de nouveaux conchyliculteurs et conchylicultrices au fil des ans.

L’étang de Thau relève du domaine public maritime. Les concessions conchylicoles y font l’objet d’autorisations d’occupation temporaires (AOT) accordées par l’Etat. Les premières expériences d’élevage d’huitres et de moules à l’étang datent de la fin du XIX° siècle, pour connaître un essor important après 1945. Ces tables conchylicoles étaient souvent achetées par des viticulteurs ou par des professions libérales.

 

Les conflits d’usages avec les pêcheurs de l’étang furent nombreux tout au long du XX° siècle, l’implantation de ces tables les privant de lieux privilégiés de pêche de coquillages. Au début des années 60, les « parqueurs » réclament à l’Etat un remembrement pour rationaliser l’installation de ces tables et agrandir leur périmètre d’implantation. Les pêcheurs, qui y voient une fois encore la colonisation de « leur » espace considéré comme naturel, réclament en dédommagement l’obtention de tables pour leur profession. A la faveur du soulèvement de mai 1968, ils posent à nouveau leurs conditions. Après plusieurs manifestations et blocages, réunions et concertations entre Etat, parqueurs, représentants syndicaux des pêcheurs et prud’hommes de l’étang, un accord est enfin trouvé. Le 29 juin 1968, les pêcheurs obtiennent 340 concessions, soit 680 tables, représentant un quart de l’ensemble des concessions existantes et fondent dans la foulée une coopérative pour les gérer collectivement.

 

La création des Cinq Ports, le remembrement des tables, leurs nouvelles implantations, régulières, organisées par lignes et par zones telles qu’on les connaît aujourd’hui, marque le début de l’expansion de la conchyliculture dans l’étang de Thau.

 

Un ouvrage collectif retrace cette histoire, pour l’inscrire dans l’histoire des luttes porteuses d’innovation sociale et en transmettre la mémoire. Il réunit les collaborations de Didier Aspa, Denis Regler, Christian Dorques, Hélène Morsly, Pierre Sécolier, Nicole Martelly, Erika Gervasoni.

Direction artistique : Cécile Doumayrou. Photographies d’Alain Tendero.

 

Parution : décembre 2021. Ed. Mémoires&Territoires : mt7@orange.fr

Disponible dans les librairies du Bassin de Thau et par correspondance en envoyant un chèque de 25 euros + frais de port à : Mémoires&Territoires / 35bis Avenue de Sète / 34560 Poussan.

le livre

 

Partager cet article
Repost0

Le Pronom "IEL" fait son entrée dans Le Robert...

Publié le par Dessins Miss Lilou

Cet article est reposté depuis Dessins Miss Lilou.

Partager cet article
Repost1

le beaujolais ...

Publié le par les vicomtes de brageole

C est comme les vicomtes de brageole

Si c'était nouveau ça se saurait !

les vicomtes de brageole

 

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 > >>