Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A Sète comment pêcher le Gobi (1)

Publié le par les vicomtes pêcheurs

sete a dire, raymond coves, pierre françois,
le gobi de Sète

"Quand nous allons à la pêche au Gobi (1), pour les appâter rien de mieux que d'accrocher à l'hameçon le journal local du jour."   

 

Gobi, avale bouchon,;attrape mouche, Raymond coves,, Pierre François
le gobie de mer

 

 

(1) Extrait du Sète A Dire de Raymond Coves illustré par Pierre François – GOBI : traduction pour les nouveaux Sétois que nous saluons au passage et qui ne parle pas encore notre langue. Le Gobi (de l’occitan gòbi : goujon) (accent très tonique sur le Go) Le Gobi est un poisson très commun, pêché un peu partout : étang, canal, mer …, pourvu de joues proéminentes et qui, hors de l’eau, meurt en ouvrant et refermant sa grosse bouche. Par extension, on appelle Gobi, quelqu’un qui reste bouche bée à l’annonce d’une nouvelle : « oh, regarde-moi le, cette figure de gobi ! » Quelqu’un de crédule, qui gobe tout. On peut également traiter ce dernier d’avale mouche. (…..) 

Partager cet article
Repost0

le Club des frites s’en donne à cœur joie ….

Publié le par les vicomtes de brageole

sete, aristide briand, parking, danger,
le parking de la place aristide briand

Attention Danger !

Faisant suite à la création de 26 places de parking sur la place Aristide Briand à proximité des jeux d’enfants, du manège, et des terrasses, les membres du club des frites n’ont pas été tendres avec la mairie …

Le mari de la Mandroune « Et pourquoi pas un sens giratoire autour du kiosque, ou provisoirement des séances de cinéma en plein air en attendant le multiplexe …. »

Le mari de l’Arapète « je ne comprends pas que la préfecture accepte d’ouvrir ce parking compte tenu du danger que ça représente »

Le mari de Bouche de Baudroie « quand je pense qu’on supprime les tournois de pétanque sur la place de la république, en prétextant que le flux des voitures dans les rues à proximité de la place était trop important »

On prend les sétois pour des beuels (1)

C’est vraiment chichois à la baraquette. (1)

A suivre ….

(1) Tous ces mots sont expliqués dans le Sète à Dire de Raymond Coves illustré par Pierre François. Si vous ne les comprenez pas posez vos questions en commentaire, nous répondons 24 h / 24 h. Ou alors adoptez un petit Sétois qui traduira.

sete, aristide briand, parking, danger,
article Midi Libre Sète
parking
la place aristide briand
sete, aristide briand, parking, danger,
la place aristide briand

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Le multiplexe de Sète en cure à Balaruc

Publié le par les vicomtes de brageole

Sète, Balaruc, Mèze, Frontignan, multiplexe, batonnets glacés,
les produits dérivés imaginés par La Patte

 

Nous avions travaillé en 2013 sur un projet de produits dérivés à vendre à l’ouverture du futur Multiplexe …. de Sète qui va être construit à Balaruc.

 

Avec l’argent de Sète Agglopôle Méditerranée tout est possible.

 

Nous avons cédé pour l’€ symbolique les brevets de fabrication à nos amis de Frontignan et de Mèze qui vont en avoir sacrément besoin.

 

A Sète àvec les croisièristes nous travaillons sur le pop-corn aromatisé à la tielle …. Nous y reviendrons. 

Partager cet article
Repost0

La phrase assassine de Gérard Canovas Maire de Balaruc les Bains !

Publié le par les vicomtes de brageole

balaruc les bains, canovas,commeinhes,sete agglopole,thermes
photo midi libre 24/02/2019

Pas tendre le Gérard pour ceux qui l’on porté à la Mairie.

 

Dans un article de la presse locale sur le thermalisme, Gérard Canovas dit en parlant de la structure juridique des thermes qui fonctionnait en régie avant qu’il ne la change en SPL :

 

«  C’était un système très opaque or nous avions une volonté pragmatique de développer l’activité sans la laisser entre les mains des banquiers »

 

Monsieur Canovas en dit trop ou pas assez ….. Les citoyens veulent savoir.

 

Son ascension lui aurait-elle donné des ailes ?

 

Par arrêté du 15 Novembre 2018 le voilà 4 ème vice-président de Sète Aglopole Méditerranée, nommé par le Président François Commeinhes : délégué à la politique budgétaire préparation et suivi des budgets.

 

Après un départ en politique « citoyen de gauche » sous l’étiquette DVG (divers gauche) il est élu Maire de Balaruc en 2008. Réélu toujours DVG en 2014,

 

Ce retraité de la fonction publique (hors enseignement) aura été un fin politique dans l’air du temps …

 

Vainqueur de Didier Sauvaire UMP en 2008 et 2014 il se murmure que cet humaniste grand défenseur de la démocratie participative aurait soutenu verbalement pour la présidence de Sète Agglo le Socialiste Pierre Bouldoire face à François Commeinhes (Apolitique devenu UMP puis LR redevenu Apolitique depuis l’arrivée de Macron). Aujourd’hui ce divers drauche (1) est devenu l’homme de confiance de François Commeinhes. N’est pas le grand financier qui veut !

 

Le mode «République en Marche » a fait des petits ….

 

                    « vite, l’Agglo en Courant à Canossa ! » 

 

 

Drauche : selon le dictionnaire VdB veut dire ni de gauche ni de droite tout en évitant d’être du centre   

Partager cet article
Repost0

550000 € pour une yourte mongole provisoire !

Publié le par Le Reporter Sans Figure

Sète, Brassens, yourte mongole, François Commeinhes, Pont de Gènes, italie,
Salle Georges Brassens en voie de disparation

550000 € hors coût de démolition, pour une yourte mongole provisoire sur le plan du Mas Coulet en remplacement  de la salle Georges Brassens situé au-dessus du Marché de Sète !

 

Nous avons essayé d’en savoir plus sur la destruction de la salle Georges Brassens de Sète.

 

Notre Reporter Sans Figure a pris l’avis de 3 personnalités impliquées dans la vie politique sétoise.

 

Le premier avis est celui de Monsieur le Maire de Sète qui a décidé unilatéralement cette démolition et ce déménagement. Ça n’a pas été très difficile, pas besoin de prendre rendez nous avons pris connaissance de sa position sur le Midi Libre comme à son habitude.

sete, Gerges Brassens, François Commeinhes
Article Midi Libre

 

Le Maire de Sète nous la joue scénario catastrophe :

 

Il appui sur le caractère non conforme de la salle, notamment en matière de risque incendie car elle se trouve au-dessus d’un parking et des halles pour les parisiens (c’est-à-dire le Marché pour les Sétoises et les Sétois)

 

« Je ne veux pas qu’il se passe un Gènes ou un Marseille dit-il en faisant référence à l’écroulement du pont de Gènes et à l’effondrement d’un immeuble à Marseille. »

 

Remarque des VdB : Ouf nous sommes sauvés ! Les joueurs de loto, les membres d’associations, et les conseillers municipaux ont eu de la chance. Les commerçants, les clients, et les utilisateurs du parking ne peuvent pas en dire autant : le marché sera toujours là et le parking aussi …. En attendant il va falloir chercher et trouver les non conformités …. Et se préserver de cette future catastrophe

 

Le deuxième avis a été demandé à la Mandroune, cousine de bouche de baudroie et bien connue pour être spécialisée dans les bruits de couloir.

 

La remarque a été brève « il s’agissait pour elle de donner un bol d’air et une large vue aux futurs immeubles de la rue Jean Jaurès, derrière la salle Brassens  …. » elle n’a pas voulu en dire davantage.

 

Remarque des VdB : Si c’était vrai, l’objectif de la démolition ne manquerait pas d’air.

 

La troisième personne qui a bien voulu répondre a été l’Arapète, vieille sétoise accrochée à sa ville comme sur un rocher. L’Arapète est spécialisée en réflexion en tout genre, et comme elle ne fume pas, au bureau de tabac du coin on dit même qu’elle est grincheuse.

sete, Georges Brassens, François Commeinhes
Arapète des rochers

 

« Arapète voudrait bien se ranger derrière l’avis de François Commeinhes, à condition qu’il lui montre le rapport de l’expert qui a soulevé la non-conformité et l’extrême urgence de la démolition ainsi que le rapport de l’expert qui a évalué le cout de la mise aux normes et le cout d’une construction provisoire et ensuite d’une construction définitive …. Elle rajoute en souriant, j’aimerais bien connaitre aussi combien coute la location de salle pour tenir le Conseil Municipal ? « 

 

Remarque des VdB : Pragmatique l’Arapète.

Partager cet article
Repost0

Il faut sauver la Fontaine de Robert Combas !

Publié le par les vicomtes de brageole

sete, Robert Combas, jules moch, yves marchand, henry Dumas,
fontaine Robert Combas

Lettre à Robert

Mon cher Robert

Tu permets qu’on t’appelle Robert. Nous avons appris par la presse locale que le Maire de Sète voulait déménager la Fontaine qui porte ton nom.

Pour l’instant il n’a pas dit ou mais il a dit pourquoi.

Il veut mettre la salle George Brassens notre salle à la place de ta Fontaine, notre fontaine en quelque sorte.

Ta Fontaine a déjà eu à faire à un nettoyage culturel avec un K comme Karcher mais pas avec un D comme déménagement.

En 2009 après un semblant de colère confirmé par Midi Libre donc c'est vrai, il voulait sauver ta Fontaine. Et puis le Karcher est passé, la colère aussi, l’eau ne coule plus et la Fontaine est toujours là, un brin lustré par les S.D.F qui la font vivre …..

sete, robert Combas, fontaine,
La Colère sur MIdi LIbre aout 2009
sete, fontaine, roàbert Combas
Photo Midi Libre

Cette année pour les vœux aux personnalités et tutti quanti il a sorti sa bulle, sa « pachacade »(1)  il prévoit de démolir la salle Brassens chère à nos associations et à nos séniors, pour faire des places de parking et il projette de la reconstruire sur la place Jules Moch à côté de la médiathèque à la place des places de parking.

Encore un tour de passe-passe.

A Sète on dit «té  il nous refait le coup de la patinoire, du multiplex et du parking sous le mole Saint Louis»

A tous les coups cher Robert, il a  oublié sa colère sur ta Fontaine.  Il a même oublié ce n’est pas très important pour lui, Yves Marchand et Henry Dumas ….   Quand il est en campagne il oublie tout et il promet beaucoup ....

Ce n’est que le lendemain qu’il s’en est rendu compte. Quelqu’un a dû le lui souffler dans l’oreille « t’as encore oublié la Fontaine de Robert Combas »

Comme il tombe  toujours sur ses pattes comme les chats, pas les chats de Georges ni le tien, il a déclaré que la fontaine ne posait pas problème car tu lui avais demandé il y a quelque temps de la déplacer.  Quand même Robert, nous y tenons à ta Fontaine, les SDF aussi, tu aurais pu nous en parler. Ou alors il est en train encore une fois de nous « embarquer »(1).

Sète, Robert combas
le chat de Robert Combas

Sous couvert des Bâtiments de France il s’est même organisé une porte de sortie pour le cas ou son projet ne serait pas accepté par la population.

Restons sur les faits. Si toute fois ta Fontaine devenait sans domicile fixe, ou si tu n’étais pas d’accord sur son futur hébergement, tu peux  compter sur nous, nous avons déjà prévu son nouvel emplacement.

Nous savons que tu aimes beaucoup le Quartier Haut, nous pouvons te proposer de la poser à la place de la fontaine publique dans la petite descente qui va vers le café social et la place de l’hospitalet. A cet endroit elle aura comme elle le mérite l’eau courante car aujourd’hui elle a de l’eau quand il pleut.  Nous pourrions faire d’une pierre deux coups, on pourrait nommer cette descente « la rampe de la fontaine de Robert Combas » je t’assure que tous les habitants du quartier seraient honorés, les vicomtes de brageole en premier (puisque c’est notre projet) et tu aurais chaque année les jouteurs de la Jeune Lance Sétoise qui te ferais un défilé avec hautbois tambours et groupe musical.

sete, quartier haut, fontaine publique
la fontaine du quartier haut

Voilà Robert tout est dit, « désinquiète toi »(1), nous restons vigilants, on ne va pas se faire prendre pour des « abistits » (1)

 

Très amicalement

Les vicomtes de brageole

(1) Tous ces mots sont expliqués dans le Sète à Dire de Raymond Coves illustré par Pierre François. Si vous ne les comprenez pas posez vos questions en commentaire, nous répondons 24 h / 24 h. Ou alors adoptez un petit Sétois qui traduira.

Partager cet article
Repost0

Toutes nos excuses au poufre parisien

Publié le par les grincheux et les critiqueurs

sete, topolino, pinocchio, commeinhes, municipale 2020
le poufre et pinocchio de topolino

Il y aura bien une personnalité de gauche faisant le poids sur la liste de  François Commeinhes lors des municipales de 2020.

 

Cette nouvelle avait été annoncée par le poufre de Midi libre et a été sous entendue  dans le discours françois commeinhes lors des vœux à la population de ….

 

Il s’agit de : cliquez surje suis l'homme de gauche "

 

Lo qu’a pas de front patis,
Lo que n’a se’n servis

 

Puisque nous sommes entre nous on va parler des vœux à la population.

 

Tout plein de projets qu’on connaissait  déjà à travers la presse locale depuis 6 mois mais qui refont surface pour les vœux de campagne.

  • Des placettes pour promener en 2019
  • Des parkings pour se garer mais après les municipales à l’horizon  2021 ou 2022
  • Une grande salle publique pour les séniors mais en supprimant des places de parking. La même salle que la patinoire prévue en 2001
  • Et des baisses d’impôts à tire-larigot qui seront compensées par « ? » l’avenir nous le dira.  

Tout ça empaqueté comme il se doit avec séduction, images, et enfumage d’un candidat partant pour un 4ème mandat municipal.

 

Rien de mieux que le poufre et pinocchio de Topolino pour illustrer ces effets d'annonce.

 

Lire ci-dessous la presse régionale 

 

 

Partager cet article
Repost0

La propagande  Municipale, le sommier des arts et le jeu des 7 erreurs !

Publié le par les défenseurs de l'âme sétoise

le sommier des arts

Le 03/11/2016 : Un peu d’histoire !

 

« Comment et pourquoi le sommier des arts a été réquisitionné par la Mairie ! »

 

« Il était une fois un vulgaire sommier qui se lamentait devant le marché de Sète (halles pour les étrangers).  

Une bande de joyeux lurons, vicomtes de brageole, artist’O bar, défenseurs de la rigolade, buveurs de café …. Sétois d’origine contrôlée ou non contrôlée ont eu l’idée de le faire sourire et de l’immortaliser en le nommant « Sommier des arts » …..

 

Tout y est passé pour le rendre joyeux :

-      Cadenas d’amour

-      Expositions de photos de Sétois très recherchés : « wanted »

-      Expositions de photos « bicyclettes »

-      Expositions de photo « jazz »

-      Il a eu même droit à une édition de Voix ivres ….

 

Il était heureux comme un pape le pauvre sommier.

 

C’était sans compter sur l’œil averti de Jean Claude Granger et de Pascal Dugrip

 

Depuis que notre 1° magistrat, (Sénateur de l’époque) de surcroît, a découvert que le port de Sète avait 350 ans, il a voulu le chanter à tous ces étrangers qui visitent les halles et à tous ces néo-Sétois qui ignoraient la chose.

 

Pour diffuser cet anniversaire, il a réquisitionné le Sommier des Arts pour le transformer en support publicitaire. 

 

Jusqu’où ira-t-on demain ? Vers un panneau réservé à l’affichage municipal ? 

 

08/01/2019 – Actualité ! 

 

A l’époque nous ne croyions pas si bien dire, nous étions visionnaires. Il parait que Georges Frêche l’était aussi.

 

Le sommier des arts est donc devenu un panneau de propagande municipale.

 

Aujourd'hui, c’est pour parler de nous, les « fameux autochtones ».

que François Commeinhes a vendu notre âme et son supplément, non pas au diable, mais à la propagande …. Ce qui est un peu pareil...

 

09/01/2019 – parlons de l’âme

 

Quand on est Sétoise ou Sétois d’origine Protégée, voire Contrôlée, comment accepter que l’on exhibe ainsi notre âme ?

 

Comment accepter que notre âme puisse servir de produit d’appel à l’entrée du marché (halles pour les estrangers Montpélliérains du dimanche ..... puisquà Montpellier on dit que le quartier le plus branché de la ville… c’est Sète).

 

Comment accepter que notre supplément d’âme pour ceux qui en ont encore, soit exposé au sommier des arts comme une tête de gondole de super marché de la promotion immobilière ….. 

 

Non ! trop c’est trop ! Vendre notre singularité, c’est déjà fait. Mais vendre notre âme il fallait oser. 

 

Et la presse locale dans tout ça qui en rajoute : 

 

-      Campagne vintage sur l’identité Sétoise

-      Un message pour parler aux Sétois

-      Plutôt réussie

-      Un coût particulièrement faible, comme pour s’excuser du coût de la propagande municipale dans la presse 

-      Une campagne qui sera déclinée au-delà des vœux (très certainement jusqu’au début officiel de la campagne des municipales, faut pas se gêner, les contribuables paieront … 

 

Voir le lien en fin d’article

 

12/01/2019 – le jeu des 7 erreurs sans états d’âme !

 

Parmi les 14 suppléments d’âme qui sont accrochés au sommier des arts, 6 sont des vœux de bonne année sans états d’âme du Maire de Sète.

 

Lesquels sont sans états d’âme ?

 

Indice pour vous aider : ils sont de couleur blanche !

 

sete, voeux municipal 2019, supplement d'ame, sans états d'ames,
sommiers des arts sans états d'âme

 

Partager cet article
Repost0

selon "dis-leur" des toulousains créent un label longue durée !

Publié le par le Vicomte "reposteur"

Partager cet article
Repost0

Les brèves du comptoir des vicomtes sur les phrases de l’année 2018 de Midi Libre

Publié le par les vicomtes de brageole

Commeinhes, Dalmon Christian, pergolines, thau agglo; économie, jeunesse
Christian Dalmon

Nous décernons une brageole d’or à la phrase ;

 

« Commeinhes à fait de Sète les Pergolines de l’Agglo »

 

Du conseiller municipal et vicomte de brageole Christian Dalmon Novembre 2018

Partager cet article
Repost0