L’inattendu s’explique sur l’état de nos rues et chemins  …

Publié le par l'inattendu

sete, chemin, rue, place publique, voirie,
attention nid de poule

Pendant que Monsieur Le Maire est en marche vers La République des droites et gauches humanistes, nous, nous avons fait un bout de chemin avec l’inattendu qui s’invitera régulièrement dans le débat des municipales de 2020.

 

Chemin faisant zigzaguant entre ornières et nid de poule ….

 Il nous a donné son point de vue sur le débat qui fait la une des médias :

Soit les crédits alloués depuis 2016 à la requalification de nos rues et chemins et plus particulièrement sur «les réponses chiffrées de la majorité aux critiques de l’opposition municipale»   

 La commune  obligeamment  relayée, sans autre analyse, par la presse,  considère le linéaire des voies de circulation comme critère d’appréciation des efforts budgétaires.

 C’est  surprenant  car qui peut croire qu’un km de l’avenue Victor Hugo équivaut, en terme de prix de revient, à 1km d’un chemin de St Clair ?

 La surface (et la nature  du revêtement)  communément utilisée, dans les marchés de travaux  est d’évidence  beaucoup plus pertinente.

 D’ailleurs la commune y avait initialement eut recours ; 

Chacun se souvient des éphémères panneaux affichant alors, une surface traitée de 20 000 m2, ce à quoi l’opposition avait, sobrement, fait remarquer que cela ne représentait qu’un dérisoire 2% de la superficie à traiter.

La commune faute de ne plus pouvoir masquer la réalité n’a trouvé d’autres subterfuge que de changer d’instrument de mesure et préfère parler :

« Des budgets en forte hausse chaque année depuis 2016».

Mais sur la période  2016/2018 

 Le budget moyen annuel de 3,2 M€ n’a permis en fait que la réfection de 3,2km par an.

A ce rythme-là, il faudra 72 ans pour rénover l’ensemble des 230 km que compte notre réseau soit 12 mandats d’un Maire.

Ce n’est pas tout à fait un excès de vitesse,

Et après 18 ans de sur place c’est plus qu’un coup d’accélérateur dont on a besoin. C’est une vitesse de croisière plus soutenue. .

 

Sur  les exercices 2019 /2020 c’est plus flou :

Rien ne distingue les crédits inscrits  sur 2019 (9M€) et le montant d’un marché (5,8M€) qui devrait être attribué   « bientôt. »

Rien n’indique  si son montant sera inclus dans les crédits ouverts pour 2019, s’il devra, pour tout ou partie, faire l’objet d’une inscription supplémentaire sur l’exercice ou être porté au budget 2020.

 

A ces imprécisions s’ajoutent  des contradictions.

Monsieur le Maire dans un courrier du 10 avril 2019, indiquait que «le budget alloué à la voirie au budget primitif 2019 est de 5,5M€». Et que plus de 2km ont d’ores et déjà été traités.

 Deux mois plus tard il n’y a plus qu’1 km de réalisé et le budget prévisionnel a presque doublé (9M€). 

 

« Les vicomtes de brageole se sont laissé dire que le second km avait été réalisé sur Balaruc pour desservir le futur Multiplex …. »

 

Même si complaisamment on considère que la totalité du budget de 9M€ pourrait être réalisé sur l’exercice 2019, ce qui est fort peu probable, il faudrait malgré tout de même 48 ans pour tout réhabiliter et si on ne retient que les 5,8 M€ du prochain marché, la durée du cycle serait de  54ans.

 

Sièm pas arribat !

 

L’inattendu juin 2019

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article