Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

12 articles avec infrastructure

Le parking de l'Ehpad des Pergolines selon bouche de beaudroie

Publié le par Bouche de Beaudroie

parking des pergolines, interdit aux visiteurs, ouverts aux promoteurs,
Entrée des pergolines modifiée par les VdB

Le 11 Juillet 2019, nous étions inquiets sur le projet de vente des 3000 m2 du parking des pergolines.

 

Nous avions terminé notre billet par :

 

« On croyait avoir touché le fond et bien non ! On peut toujours mieux faire. Le paradis est entrain de rétrécir, espérons qu’il ne sera pas asphyxié par le béton. Mais au fait ? Si cette nouvelle est juste, si la nouvelle n’est pas une « fake news » il faudrait que nos élus, nous expliquent le pourquoi du comment. Elus de droite ou de gauche, élus marcheurs ou rampeurs, enfin élus de tous bords ….  

A notre âge, nous les fondateurs du cercle des vicomtes de brageole, nous sommes plus proches du paradis que des fonts baptismaux, nous avons des décisions à prendre. Aidez-nous à comprendre ….. ou le ciel nous aidera ! »

 

Le premier tour des municipales est passé, le coronavirus est venu nous confiner, et les pergolines ont été interdites aux visiteurs.

 

Interdites aux visiteurs peut être mais pas aux promoteurs car si l’on en croit Bouche de Baudroie, qui se promenait dans le marché ce matin, le compromis de vente serait signé. Elle a même prononcé le nom du promoteur, mais avec le masque nous n’avons pas bien compris…

 

Alors il faut nous expliquer pourquoi cette précipitation ? A moins que ce soit une « fake news » auquel cas il faut le dire.

 

On ne va pas se prendre la tête. A Sète le béton c’est la grande mode et ce n’est pas prêt de s’arrêter. 

pergolines ehpad sete, parking à vendre,
les pergolines

 

 

Partager cet article

Repost0

Une posture par culture de la nature !

Publié le par les vicomtes de brageole

le jardinier

le jardinier

sete, entrée Est, site lafarge, salle brassens, carmel,ccas, canal du midi, falaise, piéton, handicapé, place de la république, carrière ramassis,lido,
sete, entrée Est, site lafarge, salle brassens, carmel,ccas, canal du midi, falaise, piéton, handicapé, place de la république, carrière ramassis,lido,
sete, entrée Est, site lafarge, salle brassens, carmel,ccas, canal du midi, falaise, piéton, handicapé, place de la république, carrière ramassis,lido,
sete, entrée Est, site lafarge, salle brassens, carmel,ccas, canal du midi, falaise, piéton, handicapé, place de la république, carrière ramassis,lido,
sete, entrée Est, site lafarge, salle brassens, carmel,ccas, canal du midi, falaise, piéton, handicapé, place de la république, carrière ramassis,lido,
sete, entrée Est, site lafarge, salle brassens, carmel,ccas, canal du midi, falaise, piéton, handicapé, place de la république, carrière ramassis,lido,
sete, entrée Est, site lafarge, salle brassens, carmel,ccas, canal du midi, falaise, piéton, handicapé, place de la république, carrière ramassis,lido,
sete, entrée Est, site lafarge, salle brassens, carmel,ccas, canal du midi, falaise, piéton, handicapé, place de la république, carrière ramassis,lido,
sete, entrée Est, site lafarge, salle brassens, carmel,ccas, canal du midi, falaise, piéton, handicapé, place de la république, carrière ramassis,lido,
sete, entrée Est, site lafarge, salle brassens, carmel,ccas, canal du midi, falaise, piéton, handicapé, place de la république, carrière ramassis,lido,
sete, entrée Est, site lafarge, salle brassens, carmel,ccas, canal du midi, falaise, piéton, handicapé, place de la république, carrière ramassis,lido,
sete, entrée Est, site lafarge, salle brassens, carmel,ccas, canal du midi, falaise, piéton, handicapé, place de la république, carrière ramassis,lido,
sete, entrée Est, site lafarge, salle brassens, carmel,ccas, canal du midi, falaise, piéton, handicapé, place de la république, carrière ramassis,lido,
sete, entrée Est, site lafarge, salle brassens, carmel,ccas, canal du midi, falaise, piéton, handicapé, place de la république, carrière ramassis,lido,
sete, entrée Est, site lafarge, salle brassens, carmel,ccas, canal du midi, falaise, piéton, handicapé, place de la république, carrière ramassis,lido,
sete, entrée Est, site lafarge, salle brassens, carmel,ccas, canal du midi, falaise, piéton, handicapé, place de la république, carrière ramassis,lido,
sete, entrée Est, site lafarge, salle brassens, carmel,ccas, canal du midi, falaise, piéton, handicapé, place de la république, carrière ramassis,lido,
sete, entrée Est, site lafarge, salle brassens, carmel,ccas, canal du midi, falaise, piéton, handicapé, place de la république, carrière ramassis,lido,
sete, entrée Est, site lafarge, salle brassens, carmel,ccas, canal du midi, falaise, piéton, handicapé, place de la république, carrière ramassis,lido,
sete, entrée Est, site lafarge, salle brassens, carmel,ccas, canal du midi, falaise, piéton, handicapé, place de la république, carrière ramassis,lido,
sete, entrée Est, site lafarge, salle brassens, carmel,ccas, canal du midi, falaise, piéton, handicapé, place de la république, carrière ramassis,lido,
sete, entrée Est, site lafarge, salle brassens, carmel,ccas, canal du midi, falaise, piéton, handicapé, place de la république, carrière ramassis,lido,
sete, entrée Est, site lafarge, salle brassens, carmel,ccas, canal du midi, falaise, piéton, handicapé, place de la république, carrière ramassis,lido,
sete, entrée Est, site lafarge, salle brassens, carmel,ccas, canal du midi, falaise, piéton, handicapé, place de la république, carrière ramassis,lido,
sete, entrée Est, site lafarge, salle brassens, carmel,ccas, canal du midi, falaise, piéton, handicapé, place de la république, carrière ramassis,lido,
sete, entrée Est, site lafarge, salle brassens, carmel,ccas, canal du midi, falaise, piéton, handicapé, place de la république, carrière ramassis,lido,
sete, entrée Est, site lafarge, salle brassens, carmel,ccas, canal du midi, falaise, piéton, handicapé, place de la république, carrière ramassis,lido,
sete, entrée Est, site lafarge, salle brassens, carmel,ccas, canal du midi, falaise, piéton, handicapé, place de la république, carrière ramassis,lido,
sete, entrée Est, site lafarge, salle brassens, carmel,ccas, canal du midi, falaise, piéton, handicapé, place de la république, carrière ramassis,lido,
sete, entrée Est, site lafarge, salle brassens, carmel,ccas, canal du midi, falaise, piéton, handicapé, place de la république, carrière ramassis,lido,

sete, entrée Est, site lafarge, salle brassens, carmel,ccas, canal du midi, falaise, piéton, handicapé, place de la république, carrière ramassis,lido,

Par nature, rappelons-nous de :

- l'urbanisation future de l'entrée Est,

- ce que va devenir le site Lafarge en bordure du bassin de Thau,

- la salle Brassens détruite, déplacée et transformée en yourte provisoire,

- la vente du Carmel aux promoteurs,

- notre participation à la plantation de 100 pins sur les terrains du C.C.A.S aussitôt arrachés par les aménageurs,

- la présentation du projet d'aménagement du canal du Midi, immeubles, marina, etc. etc.,

- notre bassin de Thau devenu terrain de jeu nautique au détriment de la conchyliculture, 

- la construction de la maison sur la falaise et de la carte postale envoyée a madame Kosciusko-Morizet ministre de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement, 

- la suppression de la pendule du marché et de la lettre de Régis Lombardi,

- comment nous sommes traités en tant que piétons ou handicapés,

- l'état des escaliers de la place de la République, 

- la belle entrée de ville côté carrière de ramassis et de son lido. 

 

Rappelons-nous que cette liste peut s'allonger... mais pour quoi faire ? !!! 

 

Par culture nous en resterons aux "voix ivres" et vous faisons cadeau des affiches collectors...

Une posture par culture de la nature !
Une posture par culture de la nature !
Une posture par culture de la nature !
Une posture par culture de la nature !

Partager cet article

Repost0

Un abri temporaire devant le marché de Sète

Publié le par les vicomtes de brageole

Bien qu’il soit candidat depuis son annonce de Septembre 2018, le maire de Sète n’est toujours pas en campagne pour les municipales, (cela a été annoncé officiellement dans la presse locale). Par contre ses projets pour après 2020 repris dans la presse locale spécialisée en « scoop-municipales » ne sont pas un programme mais des visions qu’il a pour Sète et que lui seul peut réaliser.

 

« Il a même déclaré ce serait indélicat d’avoir une alternance »

 

Ceci étant rappelé, et toujours dans un combat à fleurets mouchetés avec Kléber Meskida président du département de l’Hérault il le prend de vitesse…

 

Il profite des fêtes de noël pour innover dans les réalisations sociales. Tout le monde se posait la question mais qu’est-ce que c’est que ce bouton rouge et sa pustule blanche ? A quoi peut servir cette verrue sur le parvis du marché ? (halles pour les non-sétois).

 

Un détecteur de métaux ? Un four à tielle ? Un attrape mouche ?

 

Non ! Sétoises et sétois il s’agit d’un d’abri temporaire pour sans-abri. Pour rajouter un zeste d’écologie, il incorpore, sur l’abri, un nid pour tourterelles ou pour écureuils S.D.F obligés de quitter les arbres de leur Carmel natal. 

 

En signature, tel un bâtisseur, il fait déposer des morceaux de plots en béton autour de l’abri. 

abri, sans-abri, muncipale2020,sete
abri temporaire pour sans-abri

  

 

Cet abri temporaire pour sans-abri est installé uniquement pour la période de Noël. En 2020 il rêve, pour après les élections municipales dont il n’est pas en campagne, d’augmenter pour les sans-abri, l’offre en sous-sol en créant 3 parkings : Place Aristide Briand, Place Stalingrad, Promenade JB Marty et à la place de la fontaine Robert Combas une salle polyvalente ….

 

Si ça ce n’est pas de la campagne municipale, il nous tarde de connaitre son programme, et son coût ….

 

On vous parle du coût mais en définitive on s’en fout, il nous assure qu’il va diminuer nos impôts locaux !

 

Alors Sétoises et Sétois au diable « la varice » tant qu’elle ne fait pas mal.

dessin de joel Monnier, Sete,
Abri pour SDF devant le Marché de Sète

 

Partager cet article

Repost0

Les 3000 m2 de parking des pergolines de Sète vont ils être mis en vente ?

Publié le par Bouche de baudroie

Depuis le 11 juillet tout le monde est aux anges ! L’EHPAD des Pergolines n’est plus adapté, il sera reconstruit.

 

Un vrai coup de jeune pour nos ainés !

 

Quand on lit la presse locale, voir plus bas, le nouvel hameau (ne pas confondre avec le nouvel Omo de Coluche), sera le paradis pour nos ainés.

 

Normalement le paradis c’est après les Pergolines, mais le projet tel qu’il est présenté, le hameau des Pergolines sera le paradis avant l’heure.

 

Mais une bonne nouvelle peut en cacher une mauvaise ….

C’est comme au passage à niveau un train peut en cacher un autre !

 

Selon notre source, Bouche de baudroie pour ne pas la citer, pour équilibrer le financement, le conseil de surveillance des hôpitaux du bassin de Thau, a donné un avis favorable pour la vente d’une parcelle de 3000 m2 qui correspond au parking.

 

Cette vente permettra entre autre le réaménagement sur le site existant, d’un nouveau parking comportant un nombre équivalent de place.

 

Ça ne vous rappelle rien ? « je détruis la salle Brassens pour faire des places de parking et je détruis des places de parking pour construire une nouvelle salle Brassens »

 

Cette vente permettra aussi une meilleure sécurisation du bâtiment par la séparation de la zone vendue et du site des pergolines et un accès sécurisé par portail ….. n'importe quoi !

 

Cette vente permettra l’aménagement de deux parkings, l’un pour les visiteurs, l’autre pour les personnels .... n'importe quoi !

 

Cette vente permettra un financement pour la maintenance du site dans l’attente d’une future restructuration de l’établissement ..... (autant dire, on casse la tirelire au lieu de garder la réserve foncière pour agrandir les pergolines)

 

On croyait avoir touché le fond et bien non ! On peut toujours mieux faire.

 

Le paradis est entrain de rétrécir, espérons qu’il ne sera pas asphyxié par le béton.

 

Mais au fait ? Si cette nouvelle est juste, si la nouvelle n’est pas une « fake news » il faudrait que nos élus, nous expliquent le pourquoi du comment. Elus de droite ou de gauche, élus marcheurs ou rampeurs, enfin élus de tous bords ….

 

A notre âge, nous les fondateurs du cercle des vicomtes de brageole, nous sommes plus proches du paradis que des fonts baptismaux, nous avons des décisions à prendre. Aidez-nous à comprendre ….. ou le ciel nous aidera !

Partager cet article

Repost0

L’inattendu s’explique sur l’état de nos rues et chemins  …

Publié le par l'inattendu

sete, chemin, rue, place publique, voirie,
attention nid de poule

Pendant que Monsieur Le Maire est en marche vers La République des droites et gauches humanistes, nous, nous avons fait un bout de chemin avec l’inattendu qui s’invitera régulièrement dans le débat des municipales de 2020.

 

Chemin faisant zigzaguant entre ornières et nid de poule ….

 Il nous a donné son point de vue sur le débat qui fait la une des médias :

Soit les crédits alloués depuis 2016 à la requalification de nos rues et chemins et plus particulièrement sur «les réponses chiffrées de la majorité aux critiques de l’opposition municipale»   

 La commune  obligeamment  relayée, sans autre analyse, par la presse,  considère le linéaire des voies de circulation comme critère d’appréciation des efforts budgétaires.

 C’est  surprenant  car qui peut croire qu’un km de l’avenue Victor Hugo équivaut, en terme de prix de revient, à 1km d’un chemin de St Clair ?

 La surface (et la nature  du revêtement)  communément utilisée, dans les marchés de travaux  est d’évidence  beaucoup plus pertinente.

 D’ailleurs la commune y avait initialement eut recours ; 

Chacun se souvient des éphémères panneaux affichant alors, une surface traitée de 20 000 m2, ce à quoi l’opposition avait, sobrement, fait remarquer que cela ne représentait qu’un dérisoire 2% de la superficie à traiter.

La commune faute de ne plus pouvoir masquer la réalité n’a trouvé d’autres subterfuge que de changer d’instrument de mesure et préfère parler :

« Des budgets en forte hausse chaque année depuis 2016».

Mais sur la période  2016/2018 

 Le budget moyen annuel de 3,2 M€ n’a permis en fait que la réfection de 3,2km par an.

A ce rythme-là, il faudra 72 ans pour rénover l’ensemble des 230 km que compte notre réseau soit 12 mandats d’un Maire.

Ce n’est pas tout à fait un excès de vitesse,

Et après 18 ans de sur place c’est plus qu’un coup d’accélérateur dont on a besoin. C’est une vitesse de croisière plus soutenue. .

 

Sur  les exercices 2019 /2020 c’est plus flou :

Rien ne distingue les crédits inscrits  sur 2019 (9M€) et le montant d’un marché (5,8M€) qui devrait être attribué   « bientôt. »

Rien n’indique  si son montant sera inclus dans les crédits ouverts pour 2019, s’il devra, pour tout ou partie, faire l’objet d’une inscription supplémentaire sur l’exercice ou être porté au budget 2020.

 

A ces imprécisions s’ajoutent  des contradictions.

Monsieur le Maire dans un courrier du 10 avril 2019, indiquait que «le budget alloué à la voirie au budget primitif 2019 est de 5,5M€». Et que plus de 2km ont d’ores et déjà été traités.

 Deux mois plus tard il n’y a plus qu’1 km de réalisé et le budget prévisionnel a presque doublé (9M€). 

 

« Les vicomtes de brageole se sont laissé dire que le second km avait été réalisé sur Balaruc pour desservir le futur Multiplex …. »

 

Même si complaisamment on considère que la totalité du budget de 9M€ pourrait être réalisé sur l’exercice 2019, ce qui est fort peu probable, il faudrait malgré tout de même 48 ans pour tout réhabiliter et si on ne retient que les 5,8 M€ du prochain marché, la durée du cycle serait de  54ans.

 

Sièm pas arribat !

 

L’inattendu juin 2019

Partager cet article

Repost0

Démolition du Carmel, la polémique  …… !

Publié le par les vicomtes de brageole

Du coté des défenseurs du Carmel, nous ne pouvions pas rester muet face à la polémique lancée Monsieur Jacques Marcenac sur Facebook …. 

 

Nous ne ferons qu’un commentaire :

" A Sète on connaît « Marcenac » pour sa croix, on ne le savait pas touché par la grâce divine ….. La même grâce que celle de l’époque du bing bang de l’église du Lazaret …. "

sete, Carmel, démolition,
eglise du lazaret Sète

 

Nous avons bien aimé la remarque d’un internaute :

 

" A titre personnel, ce qui m’étonne ce n’est pas tant que les Communistes (la gauche en général) s’opposent à ce projet de démolition …. Mais plutôt que certains « Catholiques » soutiennent ce projet de destruction du patrimoine catholique et invectivent ceux qui s’y opposent. Comme quoi, c’est toujours d’actualité Luc 11 :39 et Matthieu 15 :8"  

 

Partager cet article

Repost0

Toute ressemblance avec des personnes susceptibles de se présenter aux élections municipales 2020 ne serait que pure coïncidence

Publié le par les vicomtes de brageole

pont sadi carnot, sete, sondage,municipale 2020
photo office du tourisme sete

 

Et si on le baptisait ce pont italien

 

Nous avons décidé de participer à la recherche d’un nom pour le nouveau pont qui a été installé à la place du « Sadi Carnot ».

 

Quoi de mieux qu’un sondage BVA (Brageole Vicomte Association) pour aider Carole Delga la Présidente de la Région Occitanie à trouver une identité à ce passage obligé pour traverser Sète au 21ème Siècle

 

Toute ressemblance avec des personnes susceptibles de se présenter aux élections municipales 2020 ne serait que pure coïncidence

 

Véronique Caluéba Rizzolo

Santo Géronimo Casério

Christian Dalmon

François Commeinhes

Sébastien Denaja

Rudy Llanos

Myriam Roques

cool

Cliquez pour participer au sondage

Partager cet article

Repost0

Pour la sauvegarde de l ancien carmel ...... Ecrivez à Stéphane Bern !

Publié le par les vicomtes de brageole

Cette copie de lettre nous a été transmise par Madame Véronique Calueba-Rizzolo.

 

Vous aussi vous pouvez faire une copie et l’envoyer

à Monsieur Stephane Bern.

 

Sète, le 30 avril 2019

 

Monsieur Stephane bern

Fondation du Patrimoine

153 bis Avenue Charles de Gaulle 92200 Neuilly Sur Seine

 

Monsieur Stéphane Bern,

 

Nous avons la chance et l'extrême privilège, à Sète, d'avoir pu bénéficier de la générosité d’une grande dame, Madame Blanche Chavasse, qui, en 1920, a fait don à la ville via sa fortune, d'un lieu absolument unique sur notre commune : Le Carmel. Un site exceptionnel de 8000 m2, dont les espaces boisés et les bâtiments architecturaux, ont fait le bonheur de plusieurs générations de croyants et de laïcs.

Cet espace dédié aux soeurs carmélites du Carmel d’Uzès, réfugiées d’abord à Malte, alors sous domination anglaise, a longtemps été un centre névralgique cultuel, culturel mais également social, avec de nombreuses oeuvres de bienfaisance. La donatrice, tenait à cette action transversale, et depuis lors, sa généreuse volonté mécénale a été respectée.

Or, il s'avère que depuis quelques années, avec le départ de la congrégation, une opération immobilière très dure a mis à mal cette destinée. Aujourd'hui, malgré des recours, des classements des bâtiments architecturaux cultuels et d’habitation, des espaces verts, ce site géré par la Fondation des Monastères, a été vendu à un promoteur immobilier pour 3 millions d'euros.

Le Sénateur-Maire de l'époque, Maire actuel, Monsieur François Commeinhes, a signé deux permis de démolir et de construire sans aucune concertation citoyenne, au-delà même des riverains, au-delà même de l'intérêt supérieur des sétois, nos anciens, nos enfants, les familles, qui ont vu exploser l'urbanisation bétonnée dans la commune, à l'Est comme à l'Ouest, sur l'ensemble du territoire, sans pouvoir s'y opposer et qui voient donc disparaitre, sur simple choix unilatéral des décideurs locaux, et ce, sans vergogne, l'un des derniers sites classé « Patrimoine Remarquable » sur le PLU. Il n’a pas opposé son droit de préemption pour préserver ce bien patrimonial et n’a jamais daigné répondre aux citoyens sur le "bien-fondé" de sa décision.

Malgré la mobilisation citoyenne forte la vente va se concrétiser (alors que la vente sur plan du prochain complexe immobilier est déjà proposée dans des agences immobilières locales), sans tenir compte des actions engagées.

…/…

Il s'agit pour nous, au travers de cette mobilisation, de rappeler et faire respecter quelques valeurs fortes :

- l'état des bâtiments qui sont construits avec des techniques et des savoir-faire à conserver. Les bâtiments peuvent être restaurés et permettre ainsi la transmission d'un patrimoine et de ses savoir-faire aux générations futures. Il est tout à fait possible d'envisager un projet de vie pour ce lieu mais dans le respect de l'intégrité des bâtiments patrimoniaux et au service de l'intérêt général qui vous tient à coeur autant qu'à nous tous

- à l'ère de l'urgence environnementale, supprimer ce poumon vert de 8000 m2 en centre-ville n’est-elle pas une aberration archaïque ?

- à l'ère des individualismes exacerbés, ne serait-il pas pertinent, de créer des partenariats locaux afin de faire émerger un lieu d'échanges, de rencontres, de partage ?

- à l'ère où nos ainés méritent plus de considération et de bienveillance, ne pourrait-on pas créer une maison de retraite mais également une crèche pour favoriser le lien social ?

- à l'ère où notre patrimoine nous prouve combien il est un lien direct entre les uns et les autres, vecteur d'apaisement, s'il en est, il est de notre devoir collectif, de le préserver au-delà de toute considération autre que celle-ci : il s’agit de notre Histoire.

Donner à ce lieu une orientation culturelle afin de recréer ce lien social en créant une mixité sociale et intergénérationnelle. Les idées ne manquent pas.

Le Maire a décidé que non, en n'usant tout simplement pas de son droit de préemption, préférant un ilot de 130 appartements, de 2 parkings souterrains qui seront creusés dans cette roche séculaire, aggravant les problèmes de pollution, de circulation , ajouter du vacarme et faire payer à des sétois, une facture de travaux de voirie prévue de 600 000 €, qui en plus de mettre à mal l’environnement et le climat, les desservirait à plusieurs niveaux déjà évoqués plus haut.

Nous en appelons à votre sensibilité et action patrimoniales, nous en appelons également, au travers l’aide que vous vous voudrez bien nous apporter à convaincre, nos décideurs locaux de l’inanité d’un tel projet. Les convaincre, que parfois, la responsabilité publique et politique, n’est pas chose aisée, lorsqu’il s’agit de prendre une décision difficile, mais ces décisions-là, font la grandeur de nos élus lorsqu’elles sont prises.

Nous vous joignons quelques échanges, (courriers, rapports, photos…) qui ont nourri ce combat, qui aujourd'hui, risque d'être perdu, au plus grand détriment de nos concitoyens et en totale inadéquation avec les priorités humaines, patrimoniales et sociétales, qui doivent être les nôtres, à tous. Citoyens, décideurs, élus......

Dans l’attente d’une réponse de votre part, aussi favorable à nous aider que diligente, nous vous prions, Monsieur Stéphane Bern, de bien vouloir recevoir, nos salutations les plus respectueuses.

 

COPIE :

Cabinet de Monsieur le Président de la République,

Monsieur le Premier Ministre,

Monsieur le Ministre de la Culture,

Monsieur le Ministre de l'Environnement,

Monsieur le Préfet de l’Hérault,

DRAC Occitanie

la chapelle,clocher,couvent,fronton chapelle,le cloitre,
la chapelle,clocher,couvent,fronton chapelle,le cloitre,
la chapelle,clocher,couvent,fronton chapelle,le cloitre,
la chapelle,clocher,couvent,fronton chapelle,le cloitre,
la chapelle,clocher,couvent,fronton chapelle,le cloitre,
la chapelle,clocher,couvent,fronton chapelle,le cloitre,
la chapelle,clocher,couvent,fronton chapelle,le cloitre,
la chapelle,clocher,couvent,fronton chapelle,le cloitre,
la chapelle,clocher,couvent,fronton chapelle,le cloitre,

la chapelle,clocher,couvent,fronton chapelle,le cloitre,

Février 2013 à la suite d'un article de la presse locale nous étions intervenus pour informer la population

 

"le roman d'un bonimenteur"

 

sete,carmel,environnement,urbanisme,francois commeinhes,
article Midi Libre Sète février 2013

 

La Ville bloque un projet immobilier de 180 logements  au motif que le projet ne serait pas  conforme aux futures dispositions du Plu (Plan Local d'Urbanisme) qui vient d’être arrêté par le Conseil Municipal. et que le site du Carmel est un espace vert qu’il convient de préserver.

 

Monsieur Commeinhes serait-il soudainement, touché par la grâce environnementale, s’est il réellement  converti à la défense  des espaces verts lui a qui l’on doit le  massacre  les arbres de haute futée du terrain d’E D F

 

Est-ce l’annonciation d’un nouveau ….Commeinhes …qui en quelques sortes tomberait le voile ?

 

Ou tout simplement une nouvelle posture, imaginée par son service communication.

 

Monsieur le Maire  voudrait nous persuader que le  PLU prescrit voilà plus de 10 ans (juillet 2002)  va  enfin lui permettre de « faire une pause » de mettre fin à ses 10 années au cours desquelles nous avons  vu les promotions succéder  aux promotions ; de clore cette chasse inassouvie aux m² constructibles et rompre avec ce fil d’Ariane d’une  politique d’urbanisme qui  dénature notre Ville.

 

Reste que les  nouvelles orientations  qui   prétendent sacraliser sans discernement une multitude de petits bosquets disséminés sur tout le territoire de la commune et notamment St Clair ne doivent   pas être  instrumentalisées à des fins politiques, le temps d’une élection, mais fassent l’objet d’une évaluation précise.

 

Personne ne s’y trompe  et  à  vouloir  nous persuader d’une  conscience écologiste jusque-là refoulée,  Il y perd le peu de crédibilité qui lui reste.

 

D’autant qu’il semblerait que rien ne soit figé, puisque le Maire a l’issu des «  concertations » sur le PLU a conclu par un nous verrons .....  promoteur, pardon prometteur

Partager cet article

Repost0

Pour mieux circuler, ensemble dessinons les images d'épinal !

Publié le par les vicomtes de brageole

vu sur l'indécapant 

sete, parking des halles,
le palmier du parking du marché

 

Partager cet article

Repost0

A Sète le pont Sadi Carnot va changer de nom ….

Publié le par les vicomtes de brageole

Sadi carnot, santo geronimo caserio,sete,
le futur pont

Le secret a été bien gardé car même Jean Pierre Pernaud ne le savait pas …

Pourtant à Sète rien ne lui échappe.

 

Le nouveau pont de fabrication italienne portera le nom de Sante Jeronimo Caserio en l’honneur de cet anarchiste Italien ancien commis boulanger à Sète, ……

coupable d’avoir assassiné le Président Sadi Carnot et guillotiné le 16 Aout 1894.

Sante Jeronimo Caserio sera honoré le jour de l’inauguration du Pont.

 

Bravo messieurs pour votre courage.

Partager cet article

Repost0

1 2 > >>