Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

5 articles avec halles de sete

Les œufs marcel

Publié le par les vicomtes de brageole

 

Arapète (1)  « Hé bè Mandroune il y avait longtemps que t’étais pas descendu de ton quartier haut ? »

 

Mandroune (1) « C’est vrai, avec le bordel que c’est en ville, mon mari m’accompagne en 4L à Auchan … on peut se garer et les prix sont plus bas qu’en ville. L’été en ville ils nous prennent pour des anglais ! tandis qu à auchan ils nous prennent pour des anglais mais un peu plus pauvres » ….

 

Arapète  « Et qu’est ce que ça veut dire que t’es là aujourd’hui ? »

 

Mandroune  « Ca veut dire que ma fille tu sais celle qui fait les nuits aux pergolines, elle veut faire un flan et elle à besoin d’œufs et mon mari est à la pêche. Mon voisin " l'ibrougne" (1) » m’a dit pour les œufs tu devrais aller en ville, il y a un parisien qui a ouvert 3 magasins. Un dans la rue Lazare Carnot, pour la jetsète ou tu peux acheter des « œufs Marcel étoilés", l’autre sur le quai en face de Prisunic qui vend des « œufs Marcel de Rio », et le troisième dans le marché, dans les halles comme disent les parisiens. Dans le marché tu peux manger des « œufs Marcel » au comptoir ou tu peux les emporter. Si t’es de Montpellier tu les manges au comptoir … »

 

Mandroune  « Pour les œufs « Marcel de Rio » il parait que dans l’arrière boutique c’est réservé à la culture. Ils doivent cultiver du maïs pour nourrir les poules brésiliennes … il parait que c’est fréquenté par les « bobos ».   

 

Arapète   « Je crois que ton voisin l’ibrougne, il avait des restes de Ricard dans la tête, parce que les œufs Marcel ca s’écrit pas ZOEUFS., ça s’écrit T.H.E. on dit ZEU MARCEL , ca veut dire "le Marcel" (2) pas ZŒUFS marcel, c’est ma petite fille, celle de mon fils le Gomeux qui est en terminale à Polva  qui m’a expliqué que en anglais THE ça se prononce ZE pas ZŒUFS et ça veut dire LE …. Tu captes ?  A Sète on dit un œuf des Zeu et en anglais on dit Zeu Marcel pour dire le Marcel. »

 

Mandroune (1) « Ouuu arapète Tu es entrain de m’embrouiller les ZEU, et puis les ZEU Marcel qu’il se les garde. En tous cas je comprend pas qu’un parisien du nord de lyon vienne à Sète mettre tous ses ZEU dans le même panier ….. Sète ça devient un panier à crabes « 

 

Mandroune (1) « je vais faire comme d’habitude je vais aller chez Valette prendre des œufs extra-frais et je remonte au quartier haut »

 

Arapète (1) « aller ! bonne saint louis »  

 

Mandroune (1) « à toi aussi ma chérie …. Et le bonjour à ton mari »

sete,oeufs,marcel,the marcel,cuisine,chef étoilé,halles,marché,fabien fage,
les oeufs marcel

(1) voir le lien ci dessous

(2) the marcel  voir le lien ci dessous

Partager cet article

Repost0

Pour mieux circuler, ensemble dessinons les images d'épinal !

Publié le par les vicomtes de brageole

vu sur l'indécapant 

sete, parking des halles,
le palmier du parking du marché

 

Partager cet article

Repost0

550000 € pour une yourte mongole provisoire !

Publié le par Le Reporter Sans Figure

Sète, Brassens, yourte mongole, François Commeinhes, Pont de Gènes, italie,
Salle Georges Brassens en voie de disparation

550000 € hors coût de démolition, pour une yourte mongole provisoire sur le plan du Mas Coulet en remplacement  de la salle Georges Brassens situé au-dessus du Marché de Sète !

 

Nous avons essayé d’en savoir plus sur la destruction de la salle Georges Brassens de Sète.

 

Notre Reporter Sans Figure a pris l’avis de 3 personnalités impliquées dans la vie politique sétoise.

 

Le premier avis est celui de Monsieur le Maire de Sète qui a décidé unilatéralement cette démolition et ce déménagement. Ça n’a pas été très difficile, pas besoin de prendre rendez nous avons pris connaissance de sa position sur le Midi Libre comme à son habitude.

sete, Gerges Brassens, François Commeinhes
Article Midi Libre

 

Le Maire de Sète nous la joue scénario catastrophe :

 

Il appui sur le caractère non conforme de la salle, notamment en matière de risque incendie car elle se trouve au-dessus d’un parking et des halles pour les parisiens (c’est-à-dire le Marché pour les Sétoises et les Sétois)

 

« Je ne veux pas qu’il se passe un Gènes ou un Marseille dit-il en faisant référence à l’écroulement du pont de Gènes et à l’effondrement d’un immeuble à Marseille. »

 

Remarque des VdB : Ouf nous sommes sauvés ! Les joueurs de loto, les membres d’associations, et les conseillers municipaux ont eu de la chance. Les commerçants, les clients, et les utilisateurs du parking ne peuvent pas en dire autant : le marché sera toujours là et le parking aussi …. En attendant il va falloir chercher et trouver les non conformités …. Et se préserver de cette future catastrophe

 

Le deuxième avis a été demandé à la Mandroune, cousine de bouche de baudroie et bien connue pour être spécialisée dans les bruits de couloir.

 

La remarque a été brève « il s’agissait pour elle de donner un bol d’air et une large vue aux futurs immeubles de la rue Jean Jaurès, derrière la salle Brassens  …. » elle n’a pas voulu en dire davantage.

 

Remarque des VdB : Si c’était vrai, l’objectif de la démolition ne manquerait pas d’air.

 

La troisième personne qui a bien voulu répondre a été l’Arapète, vieille sétoise accrochée à sa ville comme sur un rocher. L’Arapète est spécialisée en réflexion en tout genre, et comme elle ne fume pas, au bureau de tabac du coin on dit même qu’elle est grincheuse.

sete, Georges Brassens, François Commeinhes
Arapète des rochers

 

« Arapète voudrait bien se ranger derrière l’avis de François Commeinhes, à condition qu’il lui montre le rapport de l’expert qui a soulevé la non-conformité et l’extrême urgence de la démolition ainsi que le rapport de l’expert qui a évalué le cout de la mise aux normes et le cout d’une construction provisoire et ensuite d’une construction définitive …. Elle rajoute en souriant, j’aimerais bien connaitre aussi combien coute la location de salle pour tenir le Conseil Municipal ? « 

 

Remarque des VdB : Pragmatique l’Arapète.

Partager cet article

Repost0

La propagande  Municipale, le sommier des arts et le jeu des 7 erreurs !

Publié le par les défenseurs de l'âme sétoise

le sommier des arts

Le 03/11/2016 : Un peu d’histoire !

 

« Comment et pourquoi le sommier des arts a été réquisitionné par la Mairie ! »

 

« Il était une fois un vulgaire sommier qui se lamentait devant le marché de Sète (halles pour les étrangers).  

Une bande de joyeux lurons, vicomtes de brageole, artist’O bar, défenseurs de la rigolade, buveurs de café …. Sétois d’origine contrôlée ou non contrôlée ont eu l’idée de le faire sourire et de l’immortaliser en le nommant « Sommier des arts » …..

 

Tout y est passé pour le rendre joyeux :

-      Cadenas d’amour

-      Expositions de photos de Sétois très recherchés : « wanted »

-      Expositions de photos « bicyclettes »

-      Expositions de photo « jazz »

-      Il a eu même droit à une édition de Voix ivres ….

 

Il était heureux comme un pape le pauvre sommier.

 

C’était sans compter sur l’œil averti de Jean Claude Granger et de Pascal Dugrip

 

Depuis que notre 1° magistrat, (Sénateur de l’époque) de surcroît, a découvert que le port de Sète avait 350 ans, il a voulu le chanter à tous ces étrangers qui visitent les halles et à tous ces néo-Sétois qui ignoraient la chose.

 

Pour diffuser cet anniversaire, il a réquisitionné le Sommier des Arts pour le transformer en support publicitaire. 

 

Jusqu’où ira-t-on demain ? Vers un panneau réservé à l’affichage municipal ? 

 

08/01/2019 – Actualité ! 

 

A l’époque nous ne croyions pas si bien dire, nous étions visionnaires. Il parait que Georges Frêche l’était aussi.

 

Le sommier des arts est donc devenu un panneau de propagande municipale.

 

Aujourd'hui, c’est pour parler de nous, les « fameux autochtones ».

que François Commeinhes a vendu notre âme et son supplément, non pas au diable, mais à la propagande …. Ce qui est un peu pareil...

 

09/01/2019 – parlons de l’âme

 

Quand on est Sétoise ou Sétois d’origine Protégée, voire Contrôlée, comment accepter que l’on exhibe ainsi notre âme ?

 

Comment accepter que notre âme puisse servir de produit d’appel à l’entrée du marché (halles pour les estrangers Montpélliérains du dimanche ..... puisquà Montpellier on dit que le quartier le plus branché de la ville… c’est Sète).

 

Comment accepter que notre supplément d’âme pour ceux qui en ont encore, soit exposé au sommier des arts comme une tête de gondole de super marché de la promotion immobilière ….. 

 

Non ! trop c’est trop ! Vendre notre singularité, c’est déjà fait. Mais vendre notre âme il fallait oser. 

 

Et la presse locale dans tout ça qui en rajoute : 

 

-      Campagne vintage sur l’identité Sétoise

-      Un message pour parler aux Sétois

-      Plutôt réussie

-      Un coût particulièrement faible, comme pour s’excuser du coût de la propagande municipale dans la presse 

-      Une campagne qui sera déclinée au-delà des vœux (très certainement jusqu’au début officiel de la campagne des municipales, faut pas se gêner, les contribuables paieront … 

 

Voir le lien en fin d’article

 

12/01/2019 – le jeu des 7 erreurs sans états d’âme !

 

Parmi les 14 suppléments d’âme qui sont accrochés au sommier des arts, 6 sont des vœux de bonne année sans états d’âme du Maire de Sète.

 

Lesquels sont sans états d’âme ?

 

Indice pour vous aider : ils sont de couleur blanche !

 

sete, voeux municipal 2019, supplement d'ame, sans états d'ames,
sommiers des arts sans états d'âme

 

Partager cet article

Repost0

Un resto « grande classe » dans le marché (halles pour les parisiens)

Publié le par les vicomtes de brageole

Arapète, mandroune, halle de sète; marché de sète
bouche de baudroie

Arapète : Alors « y avait » du monde au marché ce matin.

 

Mandroune : Pour un marché de noël j’ai trouvé qu’il n’y avait pas trop de monde

T’as vu le bordel pour stationner …. Mon mari ne faisait « que rouméguer ». Autour du château d’eau le stationnement est interdit à cause des travaux, au parking du marché,

Ils ont bloqué des places à cause des travaux pour détruire la salle Georges Brassens, quai de la résistance avec les travaux et les banques et les taxis on peut plus se garer ….

Tu te demandes s’ils ne le font pas exprès pour nous empêcher de faire les commissions en ville.

« J y ai dit » à mon mari laisse-moi devant la mairie je remonterais avec le car ….

 

Arapète : j’y ai dit au mien si ça continue j’irais faire le marché à frontignan ….

 

Mandroune : remarque ne le dis pas en rigolant, j’en ai appris une bonne.

 

Arapète : quoi ?

 

Mandroune : ne le répète pas mais il parait que bientôt, à cette allure, avec les nouvelles maisons au-dessus du marché, et la rénovation du centre-ville, le marché va devenir un lieu pour les rupins  Un espèce de centre commercial pour une espèce de petite bourgeoisie ….

 

Arapète : Si les commerçants pensent travailler avec eux ils se mettent le doigt dans l’œil jusqu’ au coude …. Tu sais les rupins ca mange pas pour pas caguer …. Ils aiment l’authentique quand c’est pas cher.

 

Mandroune : je ne t’ai pas tout dit, il parait que des investisseurs vont ouvrir dans le marché un restaurant « grande classe ». Ne me demande pas ou, j’ai juré à bouche de baudroie sur la tête de ma belle-mère que je ne le répèterais pas …

 

Arapète : c’est pas possible ! Les étaux du marché sont réservés à des petits commerces, pas à des investisseurs. Bouche de Baudroie t’a raconté des conneries ….

 

Mandroune : on verra … aller je monte que je vais faire le diner

Partager cet article

Repost0