Histoire de caméra !

Publié le par les vicomtes de brageole

Ce matin dans la file d’attente pour la distribution des masques à Paul Bert au Quartier Haut.

 

Mandroune, Arapète et son mari dit Moure-Lourd

 

Arapète : T’as l’air toute excitée

 

Mandroune : Hé bé qui aurait cru qu’un jour je ferais la queue pour récupérer des masques. Je me suis jamais masquée pour le corso et là pour le 11 Mai il faut mettre le masque.

 

Arapète : C’est sûr que pour le corso t’avais pas besoin de masque avec ta tête (rire rire rire)

 

Mandroune : Mais dit grosse mauvaise langue tu t’es vu avec ton indéfrisable agroumoulé. Si c’était le corso le maire t’aurait interdit de monter sur le char. (re-rire re-rire re-rire).

 

Arapète : Enfin tu me dis pas pourquoi tu es toute excitée ?

 

Mandroune : Je suis pas excitée, je suis engatsée. T’as pas vue le journal, ils vont tester des caméras intelligentes. Tu m’as compris tu m’as. Ils disent que c’est un test pour contrôler le port du masque dans les métros et demain si ça marche ils vont te prendre la fièvre ou regarder la marque de ton soutien-gorge ou celle de ta culotte et quoi encore ?

Et là derrière les écrans ils vont en tailler des costumes. Je les entends de là, t’as vu cette culotte petit bateau ? Ho le string ? Et elle c est pas un soutien-gorge rouge-gorge qu’elle a c est un échafaudage… Ils vont se foutre de nous. Et je t’en passe des meilleures. D’ici qu’ils revendent les enregistrements aux grandes marques commerciales…  tout va y passer pour savoir qui à quoi et comment…

 

Arapète : Je crois que tu fais dans le complot. Fais attention j’ai entendu dire que le coup du complot c’est pas bon pour les méninges et en plus tu peux te faire une indigestion de doliprane. (pour le complot cliquez)

 

Mandroune : Enfin demain ça va en faire des déconfinés dehors et si le Maire ne les calme pas ça va finir par faire des cons-finis.

 

Arapète : En parlant de Caméra, tu sais il faut pas voir tout en noir comme Soulages, mais réfléchir au côté positif. Hier j’ai rencontré Coco, tu sais la parisienne du quartier haut, celle qui a une hirondelle sur la tête, elle a des origines de l’Est. Hé bé elle m’a montré un site ou il y a une ouèbecam qui filme en direct et 24/24 un nid de cigognes. Cliquez surLa maman cigogne et ses petits cigogneaux. Une beauté. J’ai envie de proposer cette expérience à la mairie.

 

Mandroune : Dé qué à la mairie, qu’est ce tu veux qu’ils fassent avec des cigognes, et puis d’où tu vas les sortir les cigognes.

 

Arapète : Abistit, il faut faire autre chose ! Sète c est autre chose. Par exemple tu places une ouèbecam sur une anguille de la pointe courte ! Et tu peux la suivre jusqu’à la mer des fougasses !

 

Mandroune : Arrête tes cagades ! Pas des fougasses des fougatses !

 

Moure-Lourd : En parlant de fougasses, Vous partez en brioches. La mer des sargasses (rire rire rire).

 

Mandroune : C’est pas con ton idée. Plutôt que de prendre une anguille de la pointe courte on pourrait mettre une ouèbecam sur un hippocampe du Barrou. Normalement il resterait dans l’étang de Thau et on parlerait d’Agglo Sète et de sa chapelle.

 

Moure-Lourd : Agglo Sète et son archipel, Abistit, pas de sa chapelle.

 

Arapète : Après tout, nous sommes au Quartier Haut, on va pas leur porter la Pointe Courte ou le Barrou sur un plateau. Moi je dis que la ouèbecam on pourrait la placer chez nous au Quartier Haut au dessus d’un nid de Gabian sur la maison de Topolino.

 

Mandroune : C’est pas con le Gabian, chez Topolino c’est juste un peu casse burnes le matin au réveil mais c’est joli et ça représente la mer, les vagues, les bateaux qui rentrent le soir… Et moi ça me fait penser à Paul Valéry et à ses mouettes.

le gabian, sete, midi libre,
le gabian photo Midi Libre

 

Moure-Lourd : Hé bé vous êtes en forme ce matin. Arrêtez avec vos oiseaux et vos poissons, moi la ouèbecam je vais vous dire où il faut la mettre. Il faut la placer sur une grue à l’entrée est de notre ville, pour suivre l’évolution du chantier…

 

Sete, Entrée est, projet
projet urbain Sète Entrée Est

Arapète : Agante aquo et vlam un coup de ciseau, ça m’étonne pas tu penses qu’à la politique.

 

Mandroune : Bon allez, je vais faire mon dîner, j’ai rien préparé et mon estampe de mari il va encore rouméguer.

 

(1) Tous les mots que vous ne comprenez pas sont expliqués dans le Sète à Dire de Raymond Coves illustré par Pierre François. Pour ceux qui n’existent pas posez vos questions en commentaire, nous répondons 24 h / 24 h. Ou alors adoptez un petit Sétois qui traduira. A Sète la négation est souvent affirmative …. Prenez en note.

hai capito ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean_manuel Perez 10/05/2020 19:03

Excellentissime !!!

les vicomtes de brageole 11/05/2020 20:48

Merci